Partagez
cette
page

« La région au 5ème rang national »

Publié le 14 Avril 2014

Christophe
Pilch, Vice-Président du Conseil régional Nord-Pas de Calais en charge de
l’apprentissage

VDNE : Comment se porte l’apprentissage en Nord – Pas de Calais?
Christophe Pilch : En 2006, la région comptait moins de 15 000 apprentis.
Aujourd’hui, ils sont près de 23 000 et notre objectif est de franchir la barre
des 40 000 en 2015. Le Nord – Pas de Calais se place au 5ème rang national en
nombre d’apprentis. C’est un résultat honorable pour une Région comme la nôtre,
qui n’a pas de tradition d’apprentissage. Néanmoins, il nous faut poursuivre la
politique qualitative que nous avons engagée avec les partenaires de l’Etat. Le
dialogue de gestion et de confiance instauré entre les CFA et la Région permet
d’anticiper et de suivre au plus près les évolutions nécessaires de la carte
des formations par apprentissage en Région, de proposer des sites de formation
mieux répartis sur l’ensemble du territoire. Le travail d’écriture des Contrats
d’objectifs sectoriels (COS) et du Contrat de Plan Régional de Développement
des formations Professionnelles (CPRDFP), nous permet de disposer d’un contenu
très riche sur les attentes des branches professionnelles. La Troisième
Révolution Industrielle fait aussi aujourd’hui partie du paysage et doit
influer sur la politique apprentissage que nous menons.

VDNE : Quelles sont les dernières actions menées par la Région pour promouvoir
l’apprentissage ?
CP : Nous avons mis en place un réseau des entreprises apprenantes qui
engage celles-ci à transmettre aux apprentis leurs savoir- faire et à les
accompagner dans la réussite de leur parcours. En moins d’un an le dispositif
«Direct artisanat» que nous avons lancé en partenariat avec l’Union
Professionnelle Artisanale a permis la signature de 1200 contrats. Ce
dispositif innovant a pour vocation d’identifier directement auprès des
artisans leurs besoins et d’y répondre avec l’apprentissage. Le dispositif
«Direct artisanat» s’inscrit dans les objectifs du Pacte pour l’Avenir et
l’Emploi des Jeunes du Conseil Régional.
 
VDNE : Cette année est marquée par la
promulgation de la loi relative à la formation professionnelle, comment
va-t-elle impacter la Région ?
CP : Cette loi va renforcer la capacité d’action des Régions. Elles deviennent
le lieu de pilotage central en matière de formation professionnelle. La
réforme, et notamment celle de la taxe d’apprentissage va en effet dans le bon
sens : plus de transparence, plus de simplification sur le système de collecte,
davantage de ressources de l’apprentissage vers l’apprentissage....Plus que
jamais, la Région pourra agir avec les CFA pour un développement équilibré
par niveau et territoires, et répondre aux besoins des entreprises, sur les
métiers nouveaux comme traditionnels. En outre, depuis le 1er janvier 2014, les
Régions ont un nouveau rôle d’autorité́ de gestion des fonds européens ; il
dépendra de notre capacité collective de les mobiliser au mieux pour amplifier
les actions déjà existantes.

 

Retour

Toute l'actualité de l'Emploi
Tous les articles
Toute l'actualité en Belgique avec [Références
Tous les articles
Alternance : Se former, se professionnaliser
Tous les articles
identification