Vous êtes ici

Arras, capitale de l’Artois, territoire d’avenir

Publié le 2 Novembre 2015

Arras a su optimiser ses ressources pour booster son économie. Depuis 10 ans, les efforts conjoints de la Communauté Urbaine d’Arras (CUA) et de ses partenaires économiques ont permis de créer plus de 11000 emplois sur le territoire. Grâce à la mise en oeuvre d’une politique d’aménagement ambitieuse, l’Arrageois est devenu un pilier de l’économie régionale, en termes de logistique, d’agroalimentaire et de tourisme, notamment d’affaires.

Elu « Monument préféré des Français » en 2015, le beffroi d’Arras qui surplombe la place des Héros rappelle le temps où Arras était l’une des plus riches villes drapières du nord de la France. Riche, Arras l’est par son patrimoine culturel et historique, son excellente accessibilité, atout majeur de son développement économique, son cadre de vie exceptionnel ainsi que les efforts déployés par les acteurs du territoire pour en faire un pôle attractif de premier plan. Depuis quelques mois, les grands projets annoncés, pas moins d’une vingtaine, sortent de terre. Parmi eux, il en est un dont tout le monde parle, bien au-delà du territoire : Orchestra, le géant de la puériculture et de la mode enfantine, qui implante une nouvelle plateforme logistique de 120 000 m2 (la 1re phase de 50 000 m2 est lancée), sur la zone d’activités Actiparc de Saint-Laurent-Blangy. A la clé : 700 emplois dans les 5 ans. « Je me réjouis d’accueillir une entreprise internationale en forte croissance ayant choisi Arras pour la qualité de ses infrastructures, de son accueil et de ses ressources humaines », a déclaré Philippe Rapeneau, président de la Communauté Urbaine d’Arras (CUA). Le groupe belge Agrafresh va installer sa filiale française à Actiparc (8,5 millions d’investissement), tandis que Vandemorteele, spécialisé dans la boulangerie industrielle, va ouvrir une troisième ligne de production dans son usine de pain précuit. Scapartois, la centrale d’achat régionale des magasins Leclerc, a de son côté annoncé en avril dernier 70 M€ d'investissements dans l'agrandissement de sa plate-forme logistique arrageoise, avec 40 emplois créés d’ici trois ans.

 

Des atouts qui la distinguent de Lille

Pourquoi le choix d’Arras ? « L’Arrageois est le meilleur compromis en termes d’accessibilité routière et ferroviaire, de qualité de main d’oeuvre, de foncier disponible, d’accompagnement global d’aide à l’accueil des salariés, de qualité de vie », résume Patrice Joosep, directeur du développement économique à la CUA. C’est ainsi que le groupe biopharmaceutique LFB a annoncé le dépôt du permis de construire de sa future usine de production de nouvelle génération de médicaments dérivés du plasma dans la zone industrielle Actiparc. Après avoir évalué sept sites d’implantation possible pour cette usine, LFB a choisi Arras notamment pour son adéquation avec les besoins actuels et futurs de l’entreprise et un plan local d’urbanisme adapté à l’activité industrielle.

 

A savoir

La CUA entend prendre toute sa place dans la Grande Région en devenir. Véritable trait d’union entre Amiens et Lille, l’Arrageois verra naturellement son positionnement central valorisé. De nombreux projets d’infrastructures de transport sont à l’étude : TER GV / RER Lille Arras et pourquoi pas une 3e gare TGV internationale…

 

Consultez les annonces d'emploi à Arras / Secteur Artois

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles