Vous êtes ici

Banque/assurance : de nombreux emplois en CDI

Publié le 14 Avril 2017

Avec plus de 17 000 recrutements en 2016, la banque reste le premier employeur privé de France. Cette année, les principales banques françaises prévoient d’embaucher entre 8 000 et 12 000 CDI. Quant au secteur de l’assurance, il recrute environ 12 000 nouveaux collaborateurs chaque année.
 
Première bonne nouvelle : le secteur de la banque et de l’assurance recrute à un rythme croissant. Selon une projection de France Stratégie*, 3,2% des postes du secteur seront renouvelés chaque année d’ici 2022 (contre 3% dans l’ensemble des métiers). En 2012, le secteur employait plus de 750 000 salariés. En 2022, les effectifs devraient largement dépasser les 800 000 personnes. Outre ces créations nettes d’emplois, il faudra aussi compter sur le remplacement des départs en retraite dans un secteur où près de trois cadres et techniciens sur dix étaient âgés de 50 ans ou plus en 2010-2012. Chargés d’accueil ou de clientèle, techniciens de back-office, conseillers en opérations et produits financiers, gestionnaires de patrimoine, experts et courtiers d’assurance, conseillers en ligne : le secteur offre donc une grande diversité de métiers. Deuxième bonne nouvelle : les CDI représentent 2/3 de ces recrutements contre une moyenne de 20% au niveau national. L’alternance y tient une place de plus en plus importante : en 2015, les banques françaises ont ainsi proposé plus de 6 000 contrats en alternance, en apprentissage ou en contrat de professionnalisation, du CAP à Bac+5. 
 
La banque, un tremplin de carrière
Troisième bonne nouvelle : en pleine mutation, le secteur se modernise, se réinvente et crée de nouveaux métiers. Avec l’essor des banques en ligne et l’avènement des « fintech », ces start-up utilisant les nouvelles technologies de l’information, les banques dites « traditionnelles » doivent s’adapter aux nouveaux modes de consommation toujours plus digitaux. « Une personne regarde environ 150 fois son Smartphone dans la journée, soit une fois toute les 6,5 minutes. Les jeunes générations plébiscitent les applications mobiles bancaires : aux banques de s’adapter pour conserver ou conquérir leurs clients de demain », souligne Olivia Nauwelaers, directrice de l’agence Adecco Lille Tertiaire. La fréquentation des agences bancaires baisse au profit des services en ligne. Les banques sont donc amenées à se restructurer et à placer la relation client  au cœur de leur stratégie. La transformation digitale est une véritable aubaine pour les jeunes diplômés. De son côté, le secteur bancaire se positionne désormais auprès d’eux comme un tremplin de carrière. Outre les diplômes, les banques recherchent avant tout des jeunes à l’aise avec les outils numériques, ayant un réel sens du relationnel et le goût du conseil. La banque comme l’assurance recrutent de nombreux commerciaux : mais ces commerciaux doivent avoir la fibre commerciale car leur mission est réellement de réinventer la relation client. « Avant, on entrait en banque comme on entrait au séminaire. Ce temps est désormais révolu. Le secteur recherche désormais des candidats à potentiel évolutif et valorise de plus en plus le savoir-être avant les compétences », confirme Olivia Nauwelaers. 
 
* Enquête « Les métiers en 2022 » - Avril 2015
 
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles