Vous êtes ici

Bouffée d’air frais sur les métiers de l’énergie

Tags : Energie - conseils -
Publié le 12 Février 2018

Région de grande production d'énergie, la région Hauts-de-France est aussi une région fortement consommatrice du fait de son activité industrielle, de sa grande densité de population et de sa situation géographique propice au transport routier. Effet « Troisième révolution industrielle », la recherche de l’efficacité énergétique et le boom des énergies renouvelables contribuent au développement du secteur.

 

« Après avoir été longtemps la première puis la seconde région productrice de charbon, la région est à présent l’une des principales régions productrices d’électricité nucléaire. Elle figure parmi les pôles nationaux de raffinage de pétrole brut et constitue un carrefour pour le transport de gaz. Elle s’affirme comme l’une des plus ouvertes au développement des énergies renouvelables, en particulier l’éolien. Elle est également dotée d’un potentiel et de projets en matière de valorisation des énergies renouvelables liées à la biomasse, aux biocarburants et au solaire ». Voici en substance le constat posé par la Direction Régionale Environnement Aménagement Logement (DREAL) des Hauts-de-France. Selon un rapport de l’INSEE publié en décembre 2014 (avant la fusion des deux régions Nord-Pas de Calais et Picardie), la filière énergie représenterait au total 20% des effectifs salariés de l’industrie et des services à l’industrie du Nord-Pas de Calais. Il y a trois ans, plus de 8 600 établissements constituaient la filière énergie, celle-ci se structurant entre la partie production-transport-distribution et la partie installation-maintenance et équipements. Ce rapport fait état d’une filière très dynamique, en particulier sur ses activités de production, avec une progression des emplois en moyenne de 1 à 2% par an, ce qui en ferait, avec près de 65 000 salariés, la première filière industrielle régionale.

 

Objectif éolien ambitieux

 

Si la production d’énergie repose essentiellement sur l’électricité, on note cependant la croissance rapide de l’éolien qui atteignait en 2014 près de 5% de la capacité de production d’électricité de la région. Un chiffre qui devrait plus que doubler d’ici 2020. Ainsi, selon France Energie Éolienne, la grande région Nord (incluant les Hauts-de-France et la Haute-Normandie) porte aujourd’hui un objectif éolien terrestre ambitieux de presque 5 000 mégawatt (MW) à l’horizon 2020 soit 26% des 19 000 MW prévus sur le territoire français. A ce jour, la filière éolienne emploie 3 000 personnes sur ces trois régions. Ayant sur son territoire la cinquième formation de maintenance éolienne en France, la Picardie ambitionne même de devenir l’une des premières régions françaises en termes de parcs éoliens. Car aujourd’hui, et alors que d’ici à 2050 la demande mondiale en matière d’énergie devrait doubler, l’enjeu porte notamment sur la formation supérieure et continue, pour une meilleure adéquation des qualifications et des compétences avec les besoins des entreprises.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles