Vous êtes ici

Brézillon, fleuron picard du BTP

Tags : Parole d'expert -
Publié le 17 Avril 2018

Brézillon a été fondée à Noyon (Oise) il y a près d’un siècle par André Brézillon. Filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France depuis de nombreuses années, l'entreprise réalise aujourd’hui près de 80% de son chiffre d'affaires en Ile-de-France, proximité géographique oblige. En 2018, une quarantaine de collaborateurs seront recrutés.

 

Avec près de 1 000 salariés pour un chiffre d'affaires de plus de 370 millions d'euros en 2018, la filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France développe ses activités en Ile-de-France et en Picardie. 2ème entreprise régionale après Eiffage Construction en termes d’effectifs*, Brézillon, aujourd’hui implantée à Compiègne, exerce ses activités d’entreprise générale dans le Génie Civil Industriel et la dépollution des sols, le Bâtiment Neuf et la Réhabilitation de logements et d’équipements publics. Avec plus de 100 chantiers par an, l’entreprise affiche une belle croissance, entre 5 et 10% cette année, et annonce le recrutement d’une quarantaine de nouveaux collaborateurs : 20 ingénieurs et conducteurs de travaux de niveau Bac +2-3 à Bac+5 et avec entre 0 à 10 ans d’expérience ; 5 chefs de chantier ayant de 3 à 10 années d’expérience comme chef en Bâtiment neuf ou Génie Civil ou VRD ou Terrassement-Dépollution de sols ; 10 Compagnons ayant entre 2 à 10 ans d’expérience en Bâtiment Neuf ou Réhabilitation ou Génie Civil ou VRD ; 2 acheteurs ainsi qu’un ingénieur méthodes confirmé.

 

Des responsabilités pour les jeunes cadres

 

Depuis ses débuts, l’entreprise poursuit une politique d’accueil des jeunes diplômés, du CAP aux ingénieurs. « Nous accueillons entre 100 et 120 stagiaires d’écoles chaque année, principalement des ingénieurs mais également des BTS et des DUT. L’entreprise compte également parmi ses effectifs une quarantaine d’alternants, parmi lesquels des techniciens et des cadres mais également des compagnons. Nous embauchons 3 alternants sur 4 à l’issue de leur formation et 2 stagiaires sur 3 à la fin de leurs études », indique Jacques Cremer, Directeur des ressources humaines. Attachée à la transmission des valeurs, l’entreprise fidélise ses nouveaux entrants par sa politique volontaire de gestion des carrières. « Chez nous, un jeune diplômé aura tout de suite la responsabilité d’un projet, d’une affaire ou d’un chantier. Or, un chantier est en soi une petite entreprise, ce qui le place d’emblée à la tête d’une PME », ajoute le DRH. L’entreprise s’attache également à former ses collaborateurs et à les accompagner dans leur montée en compétences : 90% de l’effectif, compagnons compris, réalise au moins une action de formation par an, jusqu’à 3 ou 4 pour les jeunes cadres. Soucieuse de préserver la qualité de vie au travail de ses collaborateurs, l’entreprise a lancé sa démarche « Harmonies », relative aux conditions de travail : espaces de travail, management participatif, aménagement du temps de travail. Ainsi, afin de préserver l’équilibre en vie personnelle et vie professionnelle, le télétravail a été instauré pour les cadres tandis que la journée continue du vendredi sur certains chantiers permet aux compagnons et à l’encadrement de profiter d’un plus long week-end.

* Source : portrait sectoriel 2017 - CCI Hauts-de-France

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles