Vous êtes ici

Cap sur le digital : les nouveaux métiers du secteur marketing/communication

Publié le 12 Juin 2015

La communication? C’est le nerf de la guerre. Dans une société multi-connectée où l’information est accessible partout et par tous, la maîtrise de la communication est un enjeu stratégique pour les entreprises pour les marques, pour les institutions, pour les personnalités publiques. Le secteur continue d’attirer les jeunes diplômés, au profil de plus en plus pointu.

Globalement, on distingue les métiers de la communication en entreprise (directeur de la communication, responsable marketing, media planner, journaliste d’entreprise, etc.), les métiers de la communication digitale (blogger, traffic manager webmarketeur, social media strategist), les métiers des relations publiques ou presse, les métiers de l’événementiel, les métiers de la communication audiovisuelle, les métiers de la communication publicitaire. Sans oublier les métiers de la création ainsi que les fonctions transversales (communication financière, sociale, juridique).

 

En agence, en entreprise, en free-lance

Le secteur du marketing/communication regroupe un ensemble de métiers présents chez l’annonceur (l’entreprise) et en agence (le prestataire). En agence, des experts du métier sont chargés de répondre à des missions spécifiques commandées par les clients (les entreprises). C’est le cas de l’agence Altavia, spécialisée dans le Marketing et le Publishing Services. « Aujourd’hui, nous recrutons des profils issus d’école de commerce et école de communication, des personnalités curieuses, dynamiques, ayant l’esprit d’entreprendre et voulant travailler en mode collaboratif. Nous privilégions les formations en alternance ou les stages de fin d’études dans le but de pouvoir former les collaborateurs à notre vision de la communication commerciale et de les faire grandir en tant que chef de projet ou chef de publicité au sein de l’agence », indique Fanny Le Gal, directrice de clientèle chez Altavia Lille. Chez l’annonceur, le responsable communication ou marketing, est garant de la marque de la société pour laquelle il travaille. Enfin, les métiers de la communication sont propices aux free-lances qui sont, pour les entreprises, une alternative parfois moins onéreuse aux agences.

 

Le digital crée de nouveaux métiers

Avec l’apparition des nouveaux moyens de communication, de nouveaux métiers apparaissent (consultant e-réputation, responsable digital, UX designer), qui requièrent de nouvelles compétences. Pour les jeunes diplômés, c’est une belle opportunité de faire valoir leurs compétences en la matière, par rapport aux générations précédentes parfois un peu dépassées. Désormais, deux générations doivent apprendre à travailler ensemble : les experts de la communication rodés aux outils traditionnels et les spécialistes des nouveaux médias, familiarisés avec le Web 2.0, la communication mobile, le social media. « Aujourd’hui, les rôles se sont inversés, ce sont les jeunes qui apprennent les nouvelles techniques de communication aux générations précédentes » , se réjouit Anne-France Malvache.

 

A SAVOIR

Avec un salaire moyen estimé à 53 666 euros brut annuel (rémunération variable inclue), les métiers du marketing et de la communication résistent bien à la crise, selon une étude publiée en 2014 par le cabinet spécialisé People Base CBM.

 

Consultez les offres d'emploi en marketing et communication

 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles