Vous êtes ici

Comment réussir son entretien d’embauche ?

Publié le 19 Février 2016

Loin d’être une formalité, cette étape essentielle exige une solide préparation !
 
Ne rien laisser au hasard
Comme le dit l’adage «oublier de se préparer c’est se préparer à être oublié». C’est pourquoi il est indispensable de ne rien laisser au hasard et surtout aucune place à l’improvisation lors de cette entrevue avec le recruteur. Pour cela, il faut avoir une vision des enjeux de l’entretien. Outre le fait d’être bien renseigné sur l’entreprise et le poste à pourvoir, il faut également connaître sur le bout des doigts l’annonce pour laquelle vous avez postulé. Vous pouvez également préparer mentalement ou à l’oral ce que vous allez dire de vous et anticiper les questions susceptibles de vous être posées sur votre parcours, vos expériences, vos compétences et vos envies. Pensez à organiser des simulations d’entretiens avec des amis ou avec d’anciens professeurs. Cela vous permettra de cibler les questions capables de vous déstabiliser et ainsi travailler sur vos points faibles.
 
Convaincre
Pour réussir un entretien, il faut éviter d’être trop sûr de soi. L’idéal est de se montrer naturel, confiant et serein. L’expression orale est également très importante. Il est nécessaire de bien articuler, de parler calmement, de répondre de manière argumentée aux questions du recruteur et de rebondir de façon pertinente à ses remarques. Il faut avoir une attitude professionnelle, parler de ses expériences et présenter ce que l’on peut apporter à l’entreprise. À la fin de l’entretien, vous pouvez, par exemple, demander comment la personne est arrivée à son poste actuel. C’est à la fois valorisant pour elle, et, cela met en avant votre motivation et votre curiosité.
 

5 conseils pour faire bonne impression en entretien

1/ ponctualité

Pour une première impression positive, il est bon d’arriver avec quelques minutes d’avance. La ponctualité est l’une des premières caractéristiques du candidat à laquelle le recruteur est confronté. Elle en dit long sur le sérieux et le sens de l’organisation du candidat.
 

2/ Efficacité

Lors de la préparation de l’entretien, il est important de repérer les points forts de son CV par rapport au poste visé. Les DRH préféreront toujours un candidat percutant, qui va à l’essentiel, à une personne se perdant dans un discours interminable.
 

3/ Poignée de main

Une étude révèle que 25% des recruteurs estiment que la poignée de main d’un candidat est un indice de confiance en soi et qu’une poignée de main molle réduit ses chances d’embauche.
 

4/ Respirer

Inspirer et expirer profondément avant l’entretien peut vous aider à maîtriser l’angoisse qui risque de vous faire gigoter ou de créer d’autres tics nerveux.
 

5/ Retour

Après l’entretien, l’envoi d’un email de remerciement est toujours apprécié. Il prouve votre motivation et vous distingue des autres.
 
 

En bref

Attention au langage « non-verbal »

37 % Des DRH se forgent leur opinion sur le candidat lors des cinq premières minutes de l’entretien. Parmi les erreurs les plus courantes de « langage non-verbal », le manque de contact visuel (regard fuyant), ne pas sourire suffisamment et la mauvaise posture.

(Source : Careerbuilder)

Du CV aux réseaux sociaux

Pour une meilleure viralité, votre CV doit se prolonger à travers votre présence dans les médias sociaux, sur votre blog si vous en avez un. Indiquez vos adresses LinkedIn, Viadeo, Twitter… soit en frontal, en haut de votre CV sous votre téléphone, soit à la fin. Mais n’oubliez pas une chose : le premier quart de votre CV sera lu en dix secondes par le recruteur !

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles