Vous êtes ici

Contrat de professionnalisation : tout le monde s’y retrouve

Tags : Alternance -
Publié le 3 Novembre 2016

Deux ans après la réforme de la formation professionnelle, le contrat de professionnalisationa le vent en poupe dans les entreprises.

Pour les employeurs, le contrat de professionnalisation représente une opportunité de recruter en alternance un salarié motivé tout en bénéficiant de conditions avantageuses (exonération de cotisations patronales de sécurité sociale, aides spécifiques dans le cas de l'embauche d'un demandeur d'emploi âgé de 26 ans et plus). C’est aussi un bon moyen de former de nouveaux collaborateurs en adéquation avec les besoins spécifiques et la culture de l’entreprise. Le salarié en contrat de pro est en effet un pré-collaborateur : même s’il n’est pas compté dans les effectifs de l’entreprise, il y est traité comme un collaborateur à part entière. Le dispositif permet également de recruter des profils très variés : des jeunes (de 16 à 25 ans) mais aussi des publics plus matures qui connaissent le monde du travail ainsi que des publics dits « éloignés de l’emploi » mais qui ont déjà un vécu sur le marché du travail. Bien souvent, le contrat de professionnalisation permet de mettre en place une organisation pour la transmission des savoirs spécifiques à l’entreprise, notamment par le fait de la formation interne.

 

La réalité du terrain

Côté alternants, la vocation initiale de ce contrat (offrir un emploi aux jeunes âgés de 16 à 25 ans peu qualifiés, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans) n’est plus à démontrer. L’alternance favorise l’insertion sur le marché du travail en permettant de croiser connaissances théoriques et réalité du terrain. Elle permet d’acquérir une qualification reconnue en situation de travail en étant rémunéré et quel que soit le niveau de formation initial, de bénéficier d’une offre de formation adaptée, d’être accompagné par un tuteur dans l’entreprise. A savoir : les alternants en contrat de professionnalisation qui ont plus de 21 ans et qui préparent un diplôme supérieur au bac pro peuvent prétendre à la prime pour l’emploi car ils gagnent plus de 78 % du SMIC.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles