Vous êtes ici

Depaeuw recrute 30 conducteurs routiers

Publié le 20 Mars 2017

Fondée en 1950, Depaeuw Transports compte 350 salariés répartis sur  ses trois sites à Lompret, Dunkerque et Salomé. L’entreprise familiale s’est développée sur trois métiers principaux : l’exploitation, l’affrètement et la logistique. Et s’est diversifiée il y a quelques années sur des marchés de niche pour faire face à une concurrence très dure, parfois déloyale. 
 
« Il y a 5 ans, nous avons développé une activité spécifique de transports de chariots automoteurs et de nacelles qui positionne l’entreprise sur un marché de niche », confirme David Duhayon, DRH de l’entreprise. En fort développement, cette nouvelle activité exige un savoir-faire spécifique et des conducteurs détenteurs d’un permis ad hoc (CACES 6 et 10). Si la plupart des conducteurs actuels sont plutôt expérimentés, l’entreprise est en recherche de personnes motivées qu’elle s’engage à former à la conduite de ces engins. Cette année, Depauew a donc prévu de recruter une trentaine de conducteurs routiers, dont un tiers le seront en CDI. « Nous recherchons des personnes ponctuelles et attachées à nos valeurs à qui nous proposons des contrats de droit français, ce qui marque notre différence d’avec nos concurrents. Nous sommes très attachés à notre région et à notre bassin d’emploi local », précise David Duhayon. Engagée depuis de nombreuses années en faveur de la protection de l’environnement, l’entreprise vient par ailleurs de s’équiper de tracteurs roulant au GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Là aussi, l’entreprise s’est attachée à former des conducteurs à la conduite bien spécifique de ces véhicules. 
 
Des métiers évolutifs
 
Avec une ancienneté moyenne qui augmente d’un an chaque année, les Transports Depauew parviennent sans mal à fidéliser leurs collaborateurs. « Nos activités sont diversifiées et des passerelles sont possibles pour ceux qui voudraient évoluer dans l’entreprise au fil de leur carrière », indique David Duhayon qui constate malgré tout une pénurie de jeunes candidats. « Il y a quelques années, le marché de l’emploi arrivait à satisfaire nos demandes. Aujourd’hui, si nous voulons faire rentrer des jeunes dans l’entreprise,  nous devons diversifier nos sources de recrutement : interventions dans des lycées professionnels, développement de l’alternance, participation à des forums emplois et à des job dating ». Chaque année, une petite dizaine de jeunes formés à l’ISTELI (Institut du Transport et de la Logistique Internationale) sont ainsi recrutés en alternance par l’entreprise qui leur apprend un métier et leur garantit un travail à l’issue de leur formation.
 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles