Vous êtes ici

Distribution : toujours dynamique

Tags : Distribution -
Publié le 2 Février 2017

Dans la région, berceau et bastion de la grande distribution, le secteur compte parmi ceux qui offrent le plus d’opportunités de carrière, et ce quel que soit le niveau de qualification. Boom du e-commerce, nouveaux parcours clients, émergence du drive… en pleine mutation, le secteur recrute.

Rappelons-le, c’est dans les Hauts-de-France que sont nées les formes de la distribution moderne comme la vente à distance, la franchise, les magasins d’usines, le drive et la grande distribution. La région a donné le jour aux pionniers de la vente à distance (La Redoute, 3 Suisses, Damart, etc.) ainsi qu’à certains géants du retail : Auchan, Decathlon, Leroy Merlin, Boulanger, Norauto. Elle a su anticiper les évolutions sociétales et technologiques pour transformer le secteur en profondeur, en permettant notamment sa mutation actuelle vers le e-commerce.

En chiffres, cela donne : 200 entreprises de la VAD représentant plus de 30 000 emplois ; 160 entreprises de e-commerce, qui totalisent environ 20 000 emplois, avec en fer de lance de grands noms du web marchand comme Amazon, Showroomprive.com, Egencia, Orchestra ou encore Booking.com ; 70 sièges sociaux de la grande distribution. « La région Hauts-de-France comptait, au 31 décembre 2015, 819 établissements de commerce à prédominance alimentaire (hors grandes surfaces spécialisées de type bricolage, jardinage, équipements de la personne et de la maison), employant près de 66 000 salariés », complète Eric Moerman, président régional de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD). Au total, la distribution, la VAD et le e-commerce emploient près de 100 000 personnes sur tout le territoire.

Au cœur d’un bassin réunissant 80 millions de consommateurs et cinq capitales européennes dans un rayon de 300 kilomètres, la région bénéficie d’un écosystème performant. « Entre 2 500 et 5 000 emplois ou recrutements sont effectués chaque année. En 2015, le solde entre embauches et départs est positif à plus de 1% » , confirme Eric Moerman.

 

Attirer les jeunes

Les acteurs du commerce et de la distribution sont fortement engagés en matière de recrutement et de formation des jeunes. Selon les chiffres nationaux de la FCD, 17% des effectifs ont moins de 26 ans, 68% des embauches concernent des personnes sans diplômes ou peu diplômées et 47,5% des cadres étaient employés en début de carrière. Ainsi, la FCD a été, dès 2004, l'un des premiers secteurs d'activité à signer un accord sur l'accès des salariés à la formation tout au long de la vie professionnelle. Malgré cela, certains métiers comme ceux des métiers de bouche (poissonnerie, boucherie, boulangerie) souffrent d’une pénurie chronique de candidats. Le secteur s’est donc mobilisé pour former des jeunes et leur donner un accès à ces métiers, voire susciter des vocations. En 2015, selon la FCD, 2 249 salariés en formation en alternance (contrats de professionnalisation) ont été recensés dans la région, soit une hausse de +19% par rapport à 2013, et 975 en apprentissage.

 

A lire sur le même sujet :

Et découvrez toutes nos offres d'emploi en CDI 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles