Vous êtes ici

Dominique, 53 ans, vient de décrocher un CDI à la SITA

Publié le 11 Mai 2015

« Mon épouse a entendu une publicité à la radio sur des formations professionnelles pour adultes proposées par le centre de formation AFPI », raconte-t-il. Après avoir passé avec succès un test d’évaluation, il démarre une formation en alternance de 9 mois au centre AFPI – Acm Formation de Montigny-en-Gohelle. « A l’issue de cette formation, prise en charge par Pôle emploi, j’ai obtenu un titre professionnel de niveau 4, équivalent Bac, en technicien de maintenance ». Puis il s’est mis aussitôt à chercher du travail.

« Un lundi après-midi, j’ai reçu un appel de Randstad qui me demandait de me présenter le mardi à 8 h à la SITA, une entreprise de gestion et de revalorisation des déchets, à Noyelles-Godault. J’ai rencontré le chef de production, qui m’a proposé aussitôt un poste en intérim », se souvient Dominique, qui nous annonce avoir signé le 2 mars dernier un CDI, soulagé et pas peu fier devant le chemin parcouru.

« On oublie l’âge des gens si eux-mêmes l’oublient »

Des parcours similaires, David Skrzypczak, responsable du centre AFPI - Acm Formation de Montigny-en-Gohelle en voit passer de plus en plus. « L’Artois et le Douaisis ont vu la fermeture de nombreux sites industriels. Des salariés licenciés ont signé un Contrat de sécurisation professionnelle (CSP) leur permettant un accès plus facile aux formations en vue d'une reconversion professionnelle. Ces personnes viennent nous voir avec une idée, souvent vague. C’est à nous de leur trouver une formation adaptée à leurs compétences et à leurs envies », explique-t-il.

Cette démarche personnelle permet à des personnes sans diplôme de valider une expérience par l’obtention d’un premier diplôme technique. « Ce sont des personnes très motivées, qui ont un vrai appétit d’apprendre. Cette génération a appris souvent son métier sur le tas, mais sans avoir un apport théorique. Elles le trouvent ici », ajoute David Skrzypczak, qui se souvient avec émotion des paroles de ce papa : « Je vais pouvoir enfin aider mon fils à faire ses devoirs ». Le centre AFPI - Acm Formation de Montigny-en-Gohelle affiche un taux d’insertion supérieur à 65 % pour ses formations techniques. Embauchés en CDI, CDD ou intérim, les diplômants ont presque tous retrouvé un travail dans la formation réalisée.

« On oublie l’âge des gens si eux-mêmes l’oublient », conclut Nicole Raoult, du cabinet Maturescence, pour qui l’âge n’est pas vraiment un problème. « Je conseille aux seniors d’être dans une démarche proactive pour rester au goût du jour. Look, centres d’intérêt, nouvelles technologies, formations à distance ou via les MOOC, tout cela révèle un état d’esprit ». Car, à 50 ans et plus, aujourd’hui tout est possible !

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles