Vous êtes ici

Du médecin à l’ingénieur bio-médical : 200 métiers qui recrutent…

Publié le 2 Octobre 2015

Médecin, orthoptiste, aide-soignant, sage-femme, ambulancier, ingénieur bio-médical, manipulateur radio, logisticien: ce sont quelques-uns des 200 métiers de la santé, qui peuvent être exercés à l’hôpital, en clinique, en maison de retraite ou en libéral. Le secteur de la santé ne connaît pas la crise de l’emploi, bien au contraire. Sur certains territoires, les besoins sont criants.

Le secteur de la santé et du médico-social est un secteur d’activité majeur : au 1er janvier 2011, les professionnels de santé étaient près d’1,9 million en France, selon la dernière étude réalisée par l’Agence Régionale de Santé (ARS). La grande majorité d’entre eux (1 325 000 million) travaille dans le secteur hospitalier (hôpital et clinique) : parmi eux, 153 000 sont des professionnels médicaux et 1 172 000 des professionnels non médicaux. Seulement 352 000 professionnels ont fait le choix d’exercer en libéral. Dans la région, plus d'un actif sur dix, en général une femme, est un professionnel de santé ou du travail social. Dans le domaine de la santé, ce sont les professions de soins qui sont les plus nombreuses. Les infirmiers (hors cadres infirmiers) et aides-soignants représentent à eux seuls près de la moitié des professionnels de santé recensés.

 

De nouveaux métiers apparaissent

Le secteur de la santé et du médico-social offre de nombreux emplois et des emplois pour demain. Les effectifs de l’ensemble des professions de santé ont connu une croissance soutenue ces dernières années : + 27 % entre 2000 et 2010, soit 2,4 % de croissance moyenne par an. Et pour cause : le nombre de personnes très âgées augmente et avec lui l’accroissement des besoins de soins curatifs et préventifs. Parmi les métiers de la santé qui recrutent fortement, on trouve logiquement les professions liées à la prise en charge des patients : aides médico-psychologiques, manipulateurs radio, masseurs-kinésithérapeutes, assistants de service social. Les métiers liés à la gestion et au management des établissements hospitaliers sont également dynamiques. « Pour les fonctions d’encadrement, qui nécessitent une grande coordination, les établissements recherchent des personnes qui auront la capacité à faire vivre un projet et de travailler en équipe avec des personnes issues de métiers et de formation différentes », note Emilie Gazo, directrice du cabinet de recrutement Stratélys, spécialisé dans le secteur médical et médico-social, et basé sur le site d’excellence lillois Eurasanté. L’accroissement inévitable du nombre de personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives va hélas nécessiter encore davantage de prises en charge globales, intégrant les dimensions sociale et psychologique. C’est ainsi qu’on voit déjà apparaître de nouveaux métiers : assistants de soins en gérontologie (ASG), auxiliaires de vie sociale (AVS) ou encore art-thérapeutes qui proposent un accompagnement thérapeutique de personnes fragilisées à travers la production d’œuvres artistiques.

 

A savoir

Depuis 2010, la grande majorité des étudiants paramédicaux bénéficie de l’application en France du dispositif LMD. Au terme de leur formation, ces étudiants obtiennent la reconnaissance du grade universitaire de licence, qui leur procure une meilleure reconnaissance sur le plan de l’exercice professionnel, mais aussi sur le plan de la rémunération.

 

> Voir les annonces d'emploi Santé / Social

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles