Vous êtes ici

Et si vous goutiez aux métiers de la restauration collective ?

Publié le 16 Novembre 2015

Proposer quotidiennement des menus équilibrés et diversifiés pour satisfaire le plus grand nombre (entreprises et administrations, établissements scolaires, maisons de retraite, hôpitaux, etc.) : tel est le credo des entreprises de la restauration collective qui offrent des métiers variés et de belles évolutions de carrière.

« La restauration est trop souvent résumée aux restaurants de chaines et aux fast-foods. Or, nos métiers sont bien plus complets et complexes, soumis à une réglementation sanitaire stricte et à des problématiques de santé et de diététique », explique Bertrand Galamez, DRH de Dupont Restauration, numéro5 du marché de la restauration collective, 2 200 collaborateurs et 500sites en France dont 120 dans la région Nord - Pas-de-Calais. Au siège de l’entreprise nordiste, à Libercourt, les recrutements vont bon train : 350personnes ont été embauchées en CDI sur les 10derniers mois, dont un tiers dans la région. « La crise ne nous a pas trop affectés », se félicite le DRH qui avance un taux de turn-over de ses équipes d’à peine 8 % dans la région (13 % au national), alors qu’il atteint les 30 % en général dans la restauration dite « traditionnelle ». « Nous recherchons des profils qui possèdent un savoir-faire, de la maitrise technique et des compétences en management », poursuit Bertrand Galamez. Mais des responsables de restaurants aux responsables commerciaux, des chefs de cuisine aux cuisiniers, l’entreprise recrute avant tout des personnalités, avec des qualités humaines et relationnelles fortes. « Lors du recrutement, nous cherchons à détecter des personnalités qui prendront plaisir à servir le client, qui auront le souci du détail, l’envie de faire de la qualité et de s’investir dans notre métier. Nous nous chargeons ensuite de les former dans notre école CEFHOREST, à Libercourt. Notre objectif est de nourrir notre filière cuisinante par la promotion interne, pour que nos employés de restauration d’aujourd’hui soient nos cuisiniers de demain ».

 

Une entreprise qui forme des talents

Pour accompagner cette philosophie, l’entreprise a lancé depuis septembre 2014 un partenariat avec le lycée des métiers Henri-Senez à Hénin-Beaumont et le CFA académique de Lille afin de préparer en 2ans des jeunes au CAP d’agent de restauration. « Ces jeunes sont en contrat d’apprentissage chez nous ou dans d’autres entreprises de la restauration. Ce partenariat unique traduit notre volonté de favoriser l’insertion professionnelle de personnes qui ont une réelle envie de travailler dans le secteur, peu importe leur niveau de qualification », ajoute Bertrand Galamez. Dans le même état d’esprit, un autre partenariat signé avec Pôle emploi permet d’intégrer des demandeurs d’emplois qui souhaitent se reconvertir dans la restauration, dans le cadre du dispositif régional POEC (Préparation opérationnelle à l'emploi collective). A l’issue des 3mois de cette formation en alternance, ces personnes obtiennent un CQP d’agent de restauration.

 

A savoir

Selon l’INSEE, le secteur de la restauration représentait en France en 2012 159 000 entreprises. Ce secteur bénéficie d’une certaine vitalité puisqu’entre 1997 et 2012, le nombre de ses salariés a crû de 3,8 % par an, en moyenne, atteignant 603 000, pour un chiffre d’affaires de 48 milliards d’euros.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles