Vous êtes ici

Et si vous profitiez de l’été pour faire le point ?

Publié le 8 Juillet 2016

L’été est le moment idéal pour prendre du recul et réfléchir, tête reposée, à sa vie professionnelle et personnelle, ses priorités, ses aspirations. Car plus nous serons détendus et déconnectés, plus notre esprit se mettra en mode décontracté, susceptible de générer des idées nouvelles. Changer de job ou de métier, créer son entreprise, suivre une formation, se faire coacher… l’été, tout est permis !

« Chacun d’entre nous, tout au long de sa vie, poursuit une finalité plus ou moins clairement déterminée, plus ou moins souterraine. À intervalles réguliers, nous nous interrogeons sur la vie que nous menons, le sens de nos actions, sur nos choix anciens et à venir. Quelquefois, c’est la vie elle-même qui nous interpelle, au travers de crises existentielles (maladies, accidents, licenciement) ou de conflits personnels et professionnels », écrit Edouard Stacke dans son dernier ouvrage*. Mais plutôt qu’attendre que des drames surviennent pourquoi ne pas engager cette réflexion dès à présent ? Pour le créateur du cabinet 100 Ways, coach international et pionnier du développement personnel en France à partir des années 70, « chacun aspire, plus ou moins confusément et profondément, tout au long de sa vie, à trouver sa place et à construire son propre chemin de vie ». Entre 18 et 25 ans, c’est la période d’accès au marché du travail, on se demande encore ce qu’on veut faire de sa vie. « De manière générale, les jeunes ne sont pas assez clairs sur ce qu’ils portent en eux comme richesse. Rares sont ceux qui ont une vocation, qui savent déjà ce qu’ils ont envie de faire. Ils vont être réactifs aux opportunités, ils vont attendre que l’environnement social leur fasse des propositions, sans se demander au fond d’eux-mêmes ce qu’ils valent réellement, ce qu’ils veulent et la façon dont ils vont pouvoir orienter leur vie », indique Edouard Stacke. A la quarantaine, « au mitan de la vie, certains s’interrogent sur la deuxième moitié de leur existence et explorent la diversité des choix possibles. C’est le moment de changer de voie, de se réorienter, de reprendre des études complémentaires, de prendre le risque de créer son entreprise, d’exprimer son talent artistique », poursuit-il. Et puis, à partir de 50 ans, « les questions essentielles trouvent un terrain favorable pour ré-émerger avec plus d’intensité ou simplement émerger. L’envie de faire un bilan sincère de tous les aspects de sa vie peut donner la force d’une nouvelle orientation pour les années à venir ». C’est souvent le moment de développer une passion ou de s’engager dans une vie associative, en complément d’une vie professionnelle, forcément moins intense. Mais faut-il attendre la cinquantaine pour se lancer dans une telle quête ? Et si vous profitiez simplement de l’été pour décider de devenir véritablement acteur de votre vie ? « Quand on commence à se poser pas mal de questions et qu’elles commencent à devenir récurrentes, cela signifie qu’il est grand temps de prendre soin de soi. Les vacances permettent de remettre les choses en perspectives, de se fixer des objectifs, de rééquilibrer sa vie perso/pro », confirme Catherine Chemière, fondatrice du cabinet lillois Talhency RH. Alors, bonnes vacances et bonne réflexion à tous !

*La Liberté de s’accomplir - Editions Le Souffle d’Or

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles