Vous êtes ici

Femmes dans l’informatique : le bug !

Publié le 24 Novembre 2016

Avec plus de 1,2 million de salariés et la création de 160 000 emplois en Europe d’ici à cinq ans, le secteur de l’informatique et du numérique connaît une croissance exponentielle. ESN (entreprises de services du numérique, ex-SSII), éditeurs de logiciels, directions informatiques des grandes entreprises : les besoins en recrutement sont criants, les opportunités de carrières multiples, les conditions de travail plutôt attractives. Mais où sont donc les femmes ?

Elles ne représentent que 33% des salariés du numérique (contre 53% tous secteurs confondus), selon une étude du Syntec Numérique parue en mars 2016. Et encore, grâce à une plus forte féminisation dans les fonctions supports. Car sur les cœurs de métier du numérique, elles sont minoritaires, à peine 20% selon un rapport de l’Opiiec. Exemple : parmi les ingénieurs et cadres d'étude, recherche et développement en informatique, ainsi que les chefs de projet et les responsables informatiques, seuls deux salariés sur dix sont des femmes. Le paradoxe a été soulevé par Guy Mamou-Mani, président de Syntec Numérique, à l’occasion de la journée internationale des femmes et de leurs droits : « Le numérique est l’un des secteurs qui recrute le plus en France. Pour autant, la représentativité des femmes au sein de notre écosystème est préoccupante. Nous souhaitons lutter contre les nombreux clichés véhiculés autour de nos métiers et les rendre accessibles au plus grand nombre ». L’étude révèle par ailleurs que « l’attractivité des métiers des filières de l’ingénierie et du numérique pâtît d’un manque de modèles féminins dans lesquels les lycéennes et étudiantes puissent s’identifier ». Ainsi, dans une filière où peu de femmes travaillent, les jeunes filles auraient le sentiment que ce métier n’est pas fait pour elles ? Soit.

 

Numériqu’elles à Euratechnologies

Alors des initiatives voient le jour, à l’initiative des entreprises elles-mêmes ou d’associations (Duchess France, Cyberelles, E-entrepreneuse). L’Université de Lille 1 mène pour sa part son projet « Filles du numérique » pour démystifier les métiers de l’informatique et offrir des bourses pour faire entrer les femmes dans la filière. Le 10 novembre dernier, à Lille, l’événement Numeriqu’elles a été organisé par IBM Services Center et Euratechnologies pour faire découvrir les métiers du numérique à près d'une centaine de collégiennes et de lycéennes de la région. Car rappelons que l'objectif prioritaire de la Convention Interministérielle de février 2013 pour l’Égalité des filles et des garçons dans le système éducatif est la mixité des filières de formation, principalement scientifiques. Dès lors, pourquoi les entreprises de la région éprouvent-elles autant de difficultés à recruter des femmes de niveau bac + 2 à bac + 5 ? Et pourquoi seulement 10% des startups françaises sont-elles créées par des femmes ? Un élément de réponse : dans la tête de nombreuses jeunes filles, les métiers techniques (donc de l’informatique) sont des métiers de geek. Il y a encore du boulot…

Source : Syntec numérique

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles