Vous êtes ici

Flunch, les recettes du succès

Publié le 17 Juin 2016

L’entreprise nordiste, qui fête ses 45 ans cette année, est en 7e position du classement Capital des entreprises du secteur de l’hôtellerie restauration où il fait bon travailler. Et c’est plutôt mérité!

Avec 255 restaurants et 8 500 collaborateurs en France, Flunch s'est imposé comme l'un des leaders sur le marché de la restauration en France via son offre en libre-service. A nouvelle direction, nouvelle stratégie : depuis 2015, l’enseigne nordiste s’est attachée à revenir à son ADN. « Certes le marché est compliqué, la conjoncture est difficile mais avec la mise en place d’un vrai projet à destination de nos clients et de nos collaborateurs, nous avons inversé une tendance et obtenons des résultats très satisfaisants », souligne Jean-Marc Bailleux, le directeur des ressources humaines, chiffres à l’appui : -3 % de croissance au premier semestre 2015, -0,8 % à fin 2015, +1,5 % à fin avril 2016 (sur un marché à -3/-4 %). Et pour accompagner son développement, l’enseigne recrute : dans les Hauts de France, 150 collaborateurs ont rejoint l’entreprise depuis janvier 2016 et près de 200 autres sont attendus d’ici la fin de l’année.

Outre un concept inédit, Flunch revendique des valeurs humaines fortes : amour des gens, partage, progrès et confiance. Très à l’écoute de ses salariés, l’entreprise sait fidéliser ses talents. Et pour cause : 94 % des collaborateurs sont en CDI, 98 % des directeurs et des directrices sont issus de la promotion interne, 100 % des nouveaux entrants sont formés dès leur intégration au travers du « campus des fluncheurs ». Tous, diplômés ou non, peuvent obtenir un CQP (certificat de qualification professionnelle). Ainsi, 83 % des collaborateurs se déclarent fiers de travailler chez Flunch, selon une étude menée en 2015 en interne. « Nous allons poursuivre cette écoute par la mise en place d’un réseau social d’entreprise qui donnera à nos salariés la possibilité de s’exprimer encore plus et encore mieux », poursuit Jean-Marc Bailleux. L’entreprise pratique une culture managériale collaborative, basée sur l’autonomie et la capacité de chacun à prendre des initiatives. Ajoutez à cela une ambiance familiale, des possibilités d’évolution, une politique salariale attractive, et vous obtenez la recette du succès : chez Flunch, un collaborateur heureux fait des clients heureux !

 

Parole d’expert

Sibylle Reynaud, Directrice associée du cabinet Want-Id
 
Quels sont les profils recherchés dans la restauration ?
Les grandes chaînes recherchent des serveurs, des assistants manager et des managers. Ceux-ci n’auront plus forcément un profil BTS Restauration, ce qui compte aujourd’hui c’est le sens de la relation client, leur capacité à fidéliser une clientèle. C’est pourquoi une première expérience dans la distribution est souvent appréciée. Après, il faut être capable de s’adapter au milieu de la restauration avec les conditions de vie et de travail que l’on connaît.
 
Y a t-il des métiers en manque de candidats ?
Il y a une vraie pénurie de cuisiniers et chefs de cuisine. Pour ces métiers, le diplôme est indispensable. Hélas, ils n’attirent plus les jeunes, le vivier s’est appauvri et nous avons de grandes difficultés à trouver de bons candidats. Il est vrai que le monde de la restauration pâtit encore d’un déficit d’image. On pense souvent restauration pour un job d’étudiant, rarement pour une carrière. Pourtant le secteur a enfin pris le tournant du numérique et du digital, il est dynamique, innovant et susceptible d’attirer des jeunes. 
 
 
Et consultez l'ensemble des annonces d'emploi dans le Tourisme / Hôtellerie / Restauration
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles