Vous êtes ici

Frizbiz casse la baraque et crée de l’emploi

Publié le 5 Octobre 2017

Né de l’économie collaborative, le jobbing permet de proposer des services de proximité entre particuliers. Créée en 2013 par deux amis lillois, Augustin Verlinde et Romain Pollet, la start-up Frizbiz cartonne toujours plus avec près de 250 000 jobbers en France.  
 
Parce que l’on n’a pas toujours un papa ou un ami bricoleur à portée de main, Frizbiz apporte une solution réactive, fiable et garantie à ses utilisateurs. Leader du jobbing sur le marché français, la start-up basée à Euratechnologies, à Lille, est née d’une expérience personnelle vécue par Augustin Verlinde, lors de son emménagement à Londres après ses études. « Je n’avais personne, ni amis ni famille, pour m’aider à emménager et à monter mes meubles. N’étant pas très bricoleur, je me suis vite trouvé dans l’embarras ». En 2013, les plateformes communautaires comme Airbnb et Blablacar sont en plein boom. « En m’intéressant de près au marché, j’ai constaté qu’il n’existait pas en France ni en Europe de plateforme similaire dans le service à la personne », raconte-t-il. Les deux amis décident de s’engouffrer dans la brèche et créent Frizbiz au sein de l’accélérateur d’Euratechnologies, avec le coup de pouce financier du Réseau Entreprendre et de LMI Innovation dont ils sont lauréats en 2012. Leur idée ? Inviter les gens à ouvrir leurs portes à des voisins bricoleurs, à trouver de l’aide proche de chez eux pour réaliser tous types de prestations de services telles que le bricolage, le jardinage, le montage de meubles, la plomberie et l’électricité sans oublier tout ce qui touche à la maison connectée ou smarthome. 
 
La plateforme met ainsi en relation des particuliers avec des jobbers (particuliers ou autoentrepreneurs) disposant des compétences et de la disponibilité pour répondre à leur besoin du moment.  « Notre force repose sur communauté engagée répartie sur l’ensemble du territoire français, soit plus de 250 000 jobbers compétents, fiables et très réactifs. Les premières propositions de jobbers tombent dans les 15 premières minutes suivant une demande », assure Augustin Verlinde. Frizbiz est recommandé par la Fédération des Particuliers-Employeurs (FEPEM) et des partenaires leaders dans leur domaine, comme Weldom, Engie ou encore Leroy Merlin qui, entré au capital en 2015, propose les services de la plateforme dans ses 150 magasins en France. 
En 2018, la start-up envisage une seconde levée pour de fonds pour accompagner son développement dans les grandes villes européennes et renforcer son équipe lilloise, aujourd’hui 16 collaborateurs de l’ingénieur développeur au chargé de relation clients en passant par le traffic manager. « Nous avons une équipe ultra performante que nous avons choisi d’internaliser pour garantir plus d’agilité », assure Augustin Verlinde.
 
 
A lire sur le même sujet :
 

Et découvrez toutes nos offres d'emploi ! 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles