Vous êtes ici

Green attitude : les métiers verts recrutent !

Publié le 13 Octobre 2016

Et si le changement climatique devenait un allié pour l’emploi ? Les « jobs verts » pénètrent tous les secteurs de l’économie et sont porteurs d'espoir : cinq millions d’emplois en France sont en lien plus ou moins directs avec les filières et les expertises qui s’y rattachent. Et d’ici à 2030, selon les scénarios des experts, ce sont plus d’un million d’emplois supplémentaires qui devraient être créés.

Selon l'Observatoire national des emplois et des métiers de l'économie verte (Omenev), la France comptabilisait en 2012 plus d'un million d'emplois directs dans les activités de l'économie verte. Un chiffre en hausse de 1,6 % par rapport à 2011, alors que le nombre d'emplois est resté stable dans le reste de l'économie. Cette évolution correspond au dynamisme de quatre activités : l'ingénierie environnementale, les transports, la production et distribution d'eau et la réhabilitation des sols et des eaux , notamment les conversions en agriculture biologique. Selon Pôle emploi, les métiers de l'économie verte ont subi, à l'instar des autres métiers, les effets de la crise économique. Néanmoins, en 2014, près de 240 000 projets de recrutement ont concerné des métiers de l'économie verte. Le nombre de projets de recrutement portant sur les métiers de l'économie verte s'est même fortement accru entre 2013 et 2014, avec une augmentation de 8,5% (contre +5 % tous métiers confondus).

 

L’énergie, une filière porteuse

Dans la région, selon le dernier rapport de la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) paru en octobre 2015, l’énergie représente en activité principale près de 41 400 emplois salariés, et en activité secondaire plus de 23 500 salariés. La rénovation énergétique des bâtiments, l’optimisation des équipements dans l’industrie, le développement des énergies renouvelables, l’apparition des transports et mobilités durables entraînent des créations d’entreprises. L’énergie est une filière porteuse, qui le restera durablement au regard des investissements en cours qui positionnent la région pour les vingt ou trente prochaines années. Engagée depuis trois ans dans la Troisième Révolution industrielle, la région a l’ambition de devenir l’une des premières régions au monde à basculer complètement dans l’ère post-carbone, à l’horizon 2050. « Avec la Troisième Révolution industrielle, un projet est en marche pour revitaliser les Hauts-de-France. La nouvelle région doit être une région pilote et exemplaire », a réaffirmé Philippe Vasseur, récemment nommé par l’Etat et la Région Commissaire à la revitalisation industrielle des Hauts-de-France.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

 

Consultez toutes les annonces d'emploi dans le secteur Environnement / Energie

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles