Vous êtes ici

Industrie : le renouveau

Publié le 10 Mars 2017

«Les Hauts-de-France imaginent l’industrie de demain», lit-on sur le site internet de la Région. Les entreprises industrielles de la région sont donc encouragées à se moderniser. Comment? Via le programme d'avenir baptisé "Industrie du futur", lancé en avril 2015 par le gouvernement et financé par la Région.

Ce programme vise à moderniser l’outil industriel français et transformer son modèle économique par le numérique. C’est pour porter cette ambition que le Président de la République avait lancé dès 2013 la Nouvelle France Industrielle pour apporter des réponses concrètes aux grands défis économiques et sociétaux. « Non, l’industrie française n’est pas morte, comme le prédisait certains ! », s’exclame Laurent Bataille, dirigeant de Poclain Hydraulics dans l’Oise, leader mondial des transmissions hydrostatiques (lire ci-après). Selon le conseil national de l’industrie (CNI), le secteur embauchera entre 80 000 et 100 000 personnes par an jusqu’en 2020, notamment pour rééquilibrer la pyramide des âges dans les entreprises. Pourtant, l’industrie peine à recruter de la main d’œuvre qualifiée. Les besoins sont immenses, on recherche des spécialistes de l’usinage (usineurs, tourneurs, fraiseurs, décolleteurs, aléseurs) mais aussi des techniciens en mécanique et maintenance, des soudeurs, des ingénieurs en électronique et électronique embarquée, des conducteurs de lignes, etc.

 

Sensibiliser les collégiens

Dès lors, comment susciter des vocations pour un secteur qui pâtit toujours d’une mauvaise image ? Pour lever les freins, notamment sur les conditions de travail, les industriels privilégient la communication. L'UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie) a créé un site internet (www.les-industries-technologiques.fr) qui met l’accent sur le caractère technologique de l'industrie et présente tous ses métiers. Depuis 2011, la Semaine de l’Industrie (cette année du 20 au 26 mars) contribue aussi à changer le regard du public sur l’industrie, et plus particulièrement des jeunes qui découvrent une industrie innovante, moderne et respectueuse de l’environnement. Cette année, parmi les 946 événements labellisés, l’opération "Cap vers l'industrie" vise à sensibiliser des collégiens du Pas-de-Calais. « En 2016, j’ai initié avec le soutien du conseil départemental du Pas-de-Calais cette opération qui s’adresse particulièrement aux élèves de 4e, bien souvent peu armés pour choisir leur orientation future », explique Jérôme Lobel, dirigeant de l’entreprise Artois Plastiques, qui a ouvert ses portes le 2 mars à une trentaine d’élèves « pour leur faire prendre conscience de la multitude de métiers industriels qui peuvent s'offrir à eux et dans lesquels ils peuvent s’épanouir ».

 

A lire sur le même sujet :

Et découvrez toutes nos offres d'emploi

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles