Vous êtes ici

Isabelle Dubar, révélateur du bien-être au travail

Publié le 29 Juin 2017

Depuis près de 20 ans, Isabelle Dubar intervient auprès des entreprises pour les guider dans leur stratégie de communication interne et externe. Aujourd’hui, formée à La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen, elle accompagne les dirigeants, DRH et collaborateurs dans leur démarche durable de bien-être au travail.

Le bien-être (ou bonheur) au travail n’est-il qu’un effet de mode ? Le monde des bisounours ? La table de ping-pong et la salle de détente seraient-elles devenues incontournables dans l’entreprise ?
Responsables du bonheur, chief happiness officer, happiness manager : que penser de ces nouvelles fonctions qui s’imposent progressivement dans les entreprises françaises ? Sans compter ces fonds d’investissement qui sélectionnent des entreprises en fonction de l’épanouissement des collaborateurs ?
Aujourd’hui, les candidats en recherche d’emploi, notamment la génération des millenials, recherchent l’entreprise idéale, celle où ils seront heureux d’aller travailler, celle où ils seront épanouis. Les entreprises l’ont bien compris et ont pris conscience que le bien-être est un facteur d’épanouissement personnel, de performance individuelle et collective. Pourtant, 53% des cadres estiment que leur entreprise n’a pas (encore) créé les conditions pour libérer le potentiel de leurs salariés (Enquête Opinion Way pour Capgemini Consulting, 2016). « Certains managers, dirigeants, DRH ont conscience de l’importance d’un mieux-être et mieux-vivre en entreprise, mais ne savent pas forcément comment s’y prendre pour mettre en place une véritable démarche sur le long terme », constate Isabelle Dubar, gérante de Figure de Styles, membre de la Constellation Mobilis*. 
 
« Le bonheur au travail, on en parle, on le vit parfois dans les entreprises ou on aimerait le vivre davantage, qu’il soit quotidien et durable dans le temps. Si nous échangeons depuis longtemps avec les entreprises sur la question du bonheur au travail, nous souhaitons aujourd’hui les accompagner pour les amener à une gestion durable et responsable de leur propre bien-être et bonheur au travail », ajoute-t-elle. Se poser en révélateur du bonheur, en « entraineur », voire en booster d’une démarche de fond, rendre chaque homme collaborateur, autonome, responsable et engagée, voilà le sens de sa démarche. Car, rappelle-t-elle, « c’est le bien-être au travail, le plaisir qui entraine le succès, l’innovation, la créativité et non plus l’inverse ». 
 
*Implantée à Lille, La Constellation Mobilis a lancé en 2015 une « communauté » d’échanges, de partage de bonnes pratiques, sur la thématique « Osez le Plaisir au Travail ». Cette communauté regroupe à ce jour près de 400 membres. En mars 2016, elle organisait le premier Happy Day français à Lille avec une centaine de dirigeants de la région, suivis depuis par des Happy Dej réguliers. Le prochain Happy’Day#2 aura lieu le 7 décembre 2017.
 

A lire sur le même sujet :

- DRH à temps partagé: une tendance ?

- Focus métier: le gestionnaire de paie

 

Et découvrez toutes nos offres d'emploi !

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles