Vous êtes ici

Jobs d’été : top départ !

Tags : Job saisonnier -
Publié le 25 Février 2016

L’hiver est encore bien là, difficile de s’imaginer en juillet. Et pourtant, si vous souhaitez trouver un job pour cet été, c’est le moment de vous en préoccuper ! La chasse aux jobs d'été nécessite du temps, de la patience et une bonne organisation…

Les chiffres datent de 2012 mais ils restent stables d’une année sur l’autre. L’INSEE considère que la région Nord - Pas de Calais (on ne connaît pas les chiffres de la Picardie) a besoin de près de 350 000 contrats saisonniers pour assurer ses activités : 76 000 CDD et 273 000 missions d'intérim. Les CDD saisonniers sont presque entièrement concentrés dans les secteurs tertiaires tandis que les missions saisonnières sont plutôt orientées vers l’industrie, la construction et les services aux entreprises. Cet été, dans la région, l’hôtellerie, la restauration rapide, la grande distribution, l’aide à la personne et l’animation offriront donc de nombreux emplois aux lycéens, étudiants et jeunes diplômés. Les entrepôts logistiques, qui ont fleuri ces dernières années, recruteront en masse des préparateurs de commandes. Des jobs sont à pourvoir également du côté des services à la personne et notamment des gardes d’enfants qui, avec la réforme des rythmes scolaires de 2014, sont très demandées. Du côté des loisirs et de l’animation, les mairies recrutent des jeunes titulairesdu Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur (BAFA), non seulement l’été mais aussi pendant toute l’année, pour animer leurs centres de loisirs. C’est sympa, à condition bien sûr d’aimer les enfants, et plutôt bien payé !

 

Premiers arrivés, premiers servis !

En cette période propice à la prospection, de nombreux forums et salons ouvrent leurs portes et guident les étudiants. C’est le cas du Forum JOBS organisé le 16 mars prochain à Villeneuve d’Ascq par le Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ). Une belle occasion de mettre en relation directe les candidats et leurs futurs employeurs. « La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés », dit le dicton. Plus vous rencontrez des gens, plus vous entretenez des conversations et des relations, plus vous aurez de chances de tomber sur des opportunités excitantes. Que les retardataires ne s’affolent pas trop : « Il y a toujours des jobs à prendre au mois de juin-juillet, dans l’animation notamment, en raison des désistements de dernière minute », rassure Céline Delporte, organisatrice du Forum JOBS.

 

A partir de quel âge peut-on travailler ?

Un job est un emploi comme les autres. A ce titre, il est soumis au droit du travail. Les lycéens et étudiants ont donc les mêmes droits et devoirs que les autres salariés.

Le travail peut être autorisé à partir de 14 ans sous certaines conditions mais il reste rare et peu encouragé car soumis à de fortes contraintes pour les entreprises. Entre 14 et 17 ans, un accord parental signé doit être fourni à l’employeur qui devra demander, 15 jours avant l’embauche, l'autorisation à l’inspecteur du travail.

La durée de travail ne doit pas dépasser un quota de 7 heures par jour pour un mineur âgé entre 14 et 15 ans, et 8 heures pour un mineur ayant entre 16 et 17 ans, avec une pause toutes les 4 h 30. Les métiers à risques ou pénibles leur sont interdits (travail sur machines, port de charges...), comme il est également interdit aux 14/17 ans de travailler dans des débits de boissons ou sur les étalages extérieurs des commerces par exemple. De plus, les mineurs ne peuvent pas travailler les jours fériés.

Quant à la rémunération, les moins de 17 ans touchent 80 % du Smic (9,67 € brut de l’heure au 1er janvier 2016) ; entre 17 et 18 ans, le jeune salarié touche 90 % du salaire minimum. A partir de 18 ans, après la signature d'un contrat à durée déterminée (CDD) qui qualifie la plupart des jobs d'été, tout jeune perçoit un salaire fixé sur le taux horaire du SMIC, soit 1466,62 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. De quoi financer, pour les plus chanceux, les vacances qui suivront peut-être, ou pour les autres, une rentrée étudiante à venir.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles