Vous êtes ici

L’emploi en Artois : la reprise ?

Publié le 2 Novembre 2015

D’un point de vue administratif, selon le découpage de la CCI, l’Artois regroupe les bassins d’Arras, de Lens-Hénin et de Bruay-Béthune. Sur un plan économique, les disparités entre ces trois territoires sont importantes. Arras, capitale du Pas-de-Calais, tire son épingle du jeu et renforce son attractivité économique, grâce à une politique dynamique à destination des entreprises, dont certaines au rayonnement international.

Bonne nouvelle : selon le point de conjoncture de la CCI de région Nord de France sur la situation économique des entreprises de l’Artois, publié en octobre, « le troisième trimestre 2015 s’achève sur une note positive : l’activité poursuit sa progression, les trésoreries se consolident et les destructions d’emplois ralentissent ». Mieux, « cette reprise d’activité devrait se poursuivre d’ici la fin de l’année ». Cette situation a forcément des répercussions sur l’emploi, notamment dans le bassin arrageois qui affiche fièrement un taux inférieur à 10 % (9,3 %). Avec 12,5 % de demandeurs d’emplois au premier trimestre 2015, Béthune-Bruay est juste en-dessous de la moyenne régionale (12,9 %), tandis que Lens-Hénin ne parvient pas encore à redresser la barre (16,5 %). Ces trois bassins d’emplois bénéficient d’une réserve foncière potentiellement importante et d’un tissu économique diversifié constitué de nombreuses PMI/PME et de fleurons industriels (Roquette, Häagen-Dazs, Française de Mécanique, etc).

 

Sur le front de l’emploi, la prudence reste de mise

Ces 3 territoires peinent à sortir d’une situation économique compliquée : 3e plus fort taux de chômage en France pour la zone d’emploi de Lens-Hénin, déficit d’attractivité pour les jeunes dans l’Arrageois, fragilité sociale du territoire pour la zone de Béthune-Bruay. Seule Arras, tiraillée entre Lille et Paris, a émergé depuis quelques années. Grâce à l'agroalimentaire et à la logistique, mais aussi à une politique volontariste envers les PME/PMI et les grandes entreprises, qui s’avère payante aujourd’hui.

 
A lire dans ce dossier spécial :
 
Arras, capitale de l’Artois, territoire d’avenir
11 000 emplois créés sur le territoire en 10 ans. L’Arrageois est devenu un pilier de l’économie régionale, en termes de logistique, d’agroalimentaire et de tourisme, notamment d’affaires. Une ville aux multiples atouts.
 
Les Compagnons du Tour de France, un cursus unique en France
400 jeunes intègrent la formation chaque année ; 80 % d’entre eux accèdent à des postes d’encadrement à la sortie. A quels métiers ces « compagnons » sont-ils formés ? Entretien avec Bruno Daniel, son directeur-fondateur.
 
2 acteurs au service de l’emploi sur la zone Artois
Découvrez Artois Emploi Entreprise, qui s’assure de créer une nouvelle synergie entre les jeunes et les entreprises, et Artois Comm. qui encourage la création, la reprise ou le développement des très petites entreprises (TPE) en milieu rural.
 
Parole d’expert
Pierre Lobry, PDG du groupe Orthos – 740 salariés
 
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles