Vous êtes ici

L’expertise comptable, nouvelle génération

Publié le 25 Janvier 2016

Le déficit de vocation pour le métier d’expert-comptable est réel. D’où la volonté de changer l’image de l’expert-comptable en faisant ressortir son statut de premier conseil du chef d’entreprise, au-delà de ses missions comptables traditionnelles.

Les cabinets d’expertise-comptable ne se contentent pas de faire de la saisie comptable. Au fil du temps, la tenue comptable deviendra d’ailleurs accessoire dans la mission de l’expert-comptable qui passera davantage de temps sur des missions plus stratégiques, à haute valeur ajoutée, comme la mise en place de tableaux de gestion, d’analyse et de financement. Les missions qui s’ouvrent aux experts comptables sont infinies et la profession évolue. « C’est un métier passionnant, basé avant tout sur la relation humaine. Nous rencontrons nos clients de manière régulière, on les connait bien, on les accompagne, on les conseille. Ces dirigeants sont souvent assez seuls, ils ont besoin de discuter, nous sommes là pour les écouter », confie Ludovic Tiberghien, fondateur il y a 10 ans du cabinet Valoxy, 65 collaborateurs répartis sur 5 sites dans la région.

 

Plus qu’un métier technique, un métier de relation

Tourné vers ses clients, le cabinet Valoxy affiche la couleur : un modèle d’entreprise libérée, des solutions on-line pour les entreprises, des conseils juridiques et techniques diffusés sur deux blogs. Cette image résolument moderne a été voulue par Ludovic Tiberghien : « Après un début de carrière très classique, un parcours dans les “big“, je suis passé par la case start-up. Cette expérience a changé ma vision du métier. J’ai eu envie de créer un cabinet qui tourne comme une vraie entreprise, avec une équipe dynamique et jeune d’esprit ». Chez Valoxy, chaque collaborateur a son portefeuille clients, établit son budget, gère sa petite entreprise. Outre sa mission auprès des clients, il est également détenteur d’une responsabilité transversale : la rédaction des articles des blogs, l’organisation des événementiels, la gestion de notre pépinière d’entreprises, etc.Ainsi, chacun peut apporter sa contribution au développement du cabinet.

 

Quelle formation ?

Pour devenir expert-comptable, le parcours d’étude classique dure huit ans et doit être validé par étapes. Il faut d’abord passer le diplôme de comptabilité et de gestion, (DCG, bac+3), puis le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion, (DSCG, bac+5). Ces deux diplômes d’Etat peuvent être préparés dans des lycées, des IUT, des écoles privées ou au sein de l’Institut national des techniques économiques et comptables (Intec), qui dépend du Conservatoire national des arts et métiers. Mais les étudiants qui suivent d’autres cursus ont la possibilité d’obtenir une dispense de tout ou partie des épreuves de ces diplômes. La licence management des entreprises et administrations, suivie d’un master comptabilité, contrôle et audit, ou le BTS comptabilité et gestion des organisations, suivi d’une licence professionnelle, offrent notamment des équivalences au DCG et DSCG. Après le DSCG, le candidat doit décrocher un stage de trois ans dans un cabinet d’expertise comptable. Au bout des trois ans, il peut présenter le diplôme d’expertise comptable, précieux sésame pour entrer dans le métier.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles