Vous êtes ici

L’expertise conseil, le nouveau visage de l’expertise comptable

Publié le 6 Novembre 2015

Le métier d'expert-comptable a pris une nouvelle dimension. Il n'est plus seulement un professionnel des chiffres mais bien un partenaire au service de la performance des entreprises.

Au-delà des bases classiques du métier, comme la gestion comptable mensuelle et l'établissement du bilan et de la liasse fiscale, le métier d’expert-comptable a profondément évolué. « Nous devenons de plus en plus des directeurs financiers à temps partiel pour certains de nos clients, qui sont dans une démarche « full service ». Cela nous oblige à proposer une offre de services plus étendue, à acquérir une expérience diversifiée et des compétences élargies pour répondre à leurs attentes. Intellectuellement, notre métier est devenu plus attractif, notamment pour les jeunes. Et c’est tant mieux ! », nous confiait il y a quelques mois Philippe Dupont, expert-comptable, co-associé du Cabinet Cogefi à Villeneuve d’Ascq. Il faut dire qu’auparavant, le métier n’existait que pour une question de légalité : on se conformait aux obligations légales en rendant accessible les chiffres de l'entreprise à l'Etat. Depuis quelques années, la gestion et la comptabilité sont devenues de vrais outils nécessaires au fonctionnement et au développement de l'entreprise. La mutation de ces métiers est sans doute liée au contexte économique incertain. Les entrepreneurs ont besoin de se recentrer sur leur activité entrepreneuriale et se faire accompagner pour être plus performants

 

Un partenaire du dirigeant au quotidien

« Nous sommes à la croisée des chemins. Aujourd’hui, l’expert-comptable est un tiers de confiance, reconnu comme tel. Demain, il devra se positionner comme un véritable pilote à côté du chef d’entreprise », explique François-Xavier Zalisz, expert-comptable et commissaire aux comptes chez CHD Colas Nord Est, à Valenciennes. Ces professionnels doivent désormais apporter des réponses rapides, pertinentes et s'inscrire sur le long terme. « Nos clients veulent accéder rapidement à la connaissance économique de leur entreprise. Grâce à des outils performants et connectés à distance, nous devons être capables de leur transmettre cette information à tout moment » , ajoute-t-il. « Les clients ont besoin d'experts qui connaissent l'environnement, la concurrence, le marché et les codes de chaque secteur. C'est ce qui a changé aussi dans le métier, on se spécialise dans les marchés de nos clients pour être encore plus réactifs » , complète de son côté François Bloch, associé KPMG. Les missions de l'expert-comptable se sont donc considérablement étoffées : consolidation des comptes, business plan, gestion de trésorerie, évaluation d'entreprise, optimisation fiscale, sociale ou patrimoniale. L’expert conseil oriente désormais les entreprises dans la gestion de leur performance au sens large : réalisation de la marge, gestion du personnel, organisation, etc. A l'avenir, cette tendance à la spécialisation des experts conseils devrait s'accentuer et offrir aux jeunes diplômés des carrières encore plus axées sur l'expertise.

 

A savoir

Une récente enquête de l’Apec sur l’insertion des jeunes diplômés révèle que la précarité gagne même les diplômés de niveau bac+5 et plus. Un an après la fin de leurs études, les jeunes diplômés de niveau bac+5 et plus ne sont que 62 % à être en poste. Un chiffre en très léger recul (-1 point) par rapport aux diplômés de 2013.

 

Consultez les annonces d'emploi du secteur Audit / Comptabilité / Finance ou Conseil 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles