Vous êtes ici

l’Infirmier Anesthésiste Diplômé d’Etat

Publié le 24 Mars 2017

L’IADE est un infirmier spécialisé dans les domaines de l’anesthésie, de la réanimation, des soins d’urgence ainsi que de la prise en charge de la douleur. Plus de 9 500 professionnels étaient en exercice en France en 2015, dont 69% de femmes*.
 
L’IADE réalise l’ensemble des gestes qui concernent la prise en charge anesthésique des patients à sa charge. Au sein d’une équipe pluridisciplinaire, l’IADE travaille en étroite collaboration avec le médecin anesthésiste réanimateur (MAR). En dehors des activités programmées du bloc opératoire, il assure la prise en charge des urgences avec un système de gardes ou d'astreintes la nuit et/ou le week-end. L'IADE exerce principalement en blocs opératoires et obstétricaux mais aussi en salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI) et en service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR). C’est lui qui accueille le malade en salle d'opération et prépare le matériel d'anesthésie. Il gère ensuite l'anesthésie conjointement avec le médecin de son induction jusqu'à la phase de réveil, il effectue la surveillance per opératoire et adapte l'anesthésie aux différents temps opératoires ; il participe à la maintenance et à la gestion des divers matériels, médicaments, produits sanguins ; il réalise et contrôle les soins infirmiers en anesthésie, réanimation ou traitement de la douleur ; enfin, il élabore des protocoles, évalue la qualité des soins et forme les stagiaires. 
 
« L’IADE a une fonction à haute responsabilité ce qui rend sa fonction très attractive. C’est lui qui prend les décisions par rapport aux réactions des patients. Si la réaction devient excessive, il appelle le médecin anesthésiste», explique Danie Boudiguet, directrice des soins à l’Ecole d’infirmiers anesthésistes du CHRU de Lille. Si la formation de 24 mois est ardue et assez onéreuse (7 600€/an environ), elle offre depuis 2014 un diplôme universitaire de niveau Master. « Notre pédagogie est basée sur l’alternance entre théorie et pratique avec plus de 2 000 heures de stages à valider avec unités d’enseignement et dans les sept compétences principales », ajoute Danie Boudiguet qui assure à ses étudiants 100% d’employabilité à l’issue de leur formation. 
 
* Source : Drees - Avril 2015
 

A lire sur le même sujet :

Santés/social : des besoins croissants 

Gréphiops, l'expert RH en "life sciences"

En bref 

Parole d'expert : Serge Gosti, directeur du cabinet Wellmed recrutement à Lille

Comment réussir un entretien par visioconférence

 

 

Et découvrez toutes nos offres d'emploi

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles