Vous êtes ici

La filière santé régionale se porte bien

Tags : Santé - emploi - Eurasanté -
Publié le 12 Janvier 2018

Dans les Hauts-de-France, la filière santé compte un millier d’entreprises, 29 000 emplois (hors établissements médicaux) et 4 000 chercheurs. Au cœur d’un écosystème innovant, la région attire chaque année de grands groupes internationaux ainsi qu’un vaste réseau de PME et PMI.
 
Bayer Schering Pharma à Loos (Eurasanté), GSK Vaccines (plateforme européenne majeure de fabrication et de conditionnement de vaccins) à Saint-Amand-les-Eaux, Tate & Lyle (centre d’innovation) au parc de la Haute-Borne à Villeneuve d’Ascq : les grands groupes du secteur ont fait le choix des Hauts-de-France, 3ème région de France pour la santé. Et d’autres grands projets sont annoncés en 2018. A Eurasanté, l’agence de développement économique de la filière et site d’excellence de la Métropole Européenne de Lille, véritable poumon de la filière santé régionale avec 170 entreprises et 3 000 emplois, l’année s’annonce sous de bons hospices. « Selon nos prévisions et en tenant compte des bonnes nouvelles à venir, nous devrions d’ici à 2020 dépasser la barre des 30 000 emplois pour la filière régionale et des 4 000 emplois sur le parc Eurasanté », estime Perrine Lespagnole, directrice adjointe du GIE Eurasanté. Outre l’implantation de nouvelles entreprises et le développement d’entreprises déjà présentes (Diagast, Lesaffre, etc.), ce vivier d’emplois est également alimenté par le Bio Incubateur Eurasanté dédié à l'accompagnement d'entreprises innovantes : 14 créations d’entreprises en 2016, une dizaine en 2017.
 
Santé connectée 
 
Globalement, la région jouit d’un écosystème favorable : un tissu économique et industriel dense, des outils d’excellence au service de la recherche (parmi eux, l’Institut Pasteur de Lille, EGID pour le diabète, Distalz pour la maladie d’Alzheimer, OncoLille pour la recherche sur le cancer), des écoles et des universités de réputation internationale, sans oublier le Clubster Santé, le réseau de la filière santé. Tout cela favorise la création d’entreprises génératrices d’emplois dans un secteur qui, en y ajoutant les métiers du médical et du paramédical, compte déjà plus de 200 métiers. L’apparition d’objets connectés destinés à l’usage médical va contribuer dans les prochaines années au développement d’un nouveau marché, celui de la santé connectée ou e-santé. Selon une étude de la Direction Générale des Entreprises (DGE), la valeur de ce marché est estimée à 23 milliards de dollars à l’horizon 2022.  Aujourd’hui, en France, il salarie déjà 30 000 personnes, selon les données du Syntec numérique, et devrait naturellement trouver sa place dans l’écosystème régional. 20 start-up des Hauts-de-France, dont certaines issues de la filière santé, font d’ailleurs partie de la délégation française représentée au CES, le très prestigieux Consumer Electronics Show qui se tient depuis le 9 janvier à Las Vegas. 
 
 
 
Et découvrez toutes nos offres d'emploi !

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles