Vous êtes ici

La France dope l'emploi dans le secteur technologique bruxellois

Publié le 20 Avril 2016

Les entreprises étrangères, françaises en tête, représentent 90% du nombre d’emplois dans les entreprises technologiques bruxelloises, relève une étude d’Agoria, la fédération de l’industrie technologique.

Dans le détail, une entreprise technologique sur quatre dans la Région possède un actionnaire français et ces entreprises assurent près de 40% de l’emploi total dans le secteur technologique bruxellois, précise Agoria.

Découvrez nos offres d'emploi dans le secteur technologique

Selon la fédération, les entreprises allemandes et suisses réalisent également beaucoup d’investissements et créent de nombreux emplois tout comme le Japon et les États-Unis qui sont aussi des acteurs majeurs, avec respectivement 12 et 10 % de l’emploi total. Suivent ensuite la Finlande, le Royaume-Uni et la Suède.

«Bruxelles a grandement besoin de ces investisseurs internationaux comme moteur de son économie. Après les attentats, les autorités ont annoncé vouloir améliorer l’image touristique de notre ville. C’est certes nécessaire, mais Bruxelles doit aussi travailler à une image technologique internationale forte», souligne Floriane de Kerchove, d’Agoria Bruxelles. «Cela implique notamment une amélioration de la mobilité, du personnel qualifié en suffisance et une diminution des taxes communales», ajoute-t-elle.

Plus de 300 offres d'emploi à pourvoir à Bruxelles

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles