Vous êtes ici

Le BTP se retape

Publié le 3 Avril 2017

Bien qu’encore affaibli par la crise de 2008, le secteur du BTP renoue peu à peu avec la croissance. Les signaux de reprises se multiplient, tout comme les opportunités pour les entreprises du secteur. Dans les Hauts de France, de grands projets structurants vont voir le jour comme le Canal Seine Nord- Europe dont le chantier démarrera en 2017. Prometteur pour l’emploi… 
 
Depuis plusieurs mois, un vent de reprise souffle enfin sur le secteur de la construction. Les chiffres de l’intérim, traditionnellement un bon indicateur de la santé du secteur, sont repartis à la hausse après plusieurs années maussades. Selon le baromètre Prism’Emploi, sur le seul mois de janvier 2017, le travail intérimaire progresse de 7,6% au niveau national. C’est pourtant un mois réputé comme étant le plus faible dans le secteur du BTP. Dans la région, l’optimisme est également de rigueur. « Les perspectives sont bonnes et nous pensons qu’elles iront en s’améliorant. Outre des chantiers classiques liés à l’habitat, de nombreux projets d’envergure vont démarrer et stimuler l’emploi », affirme Philippe Caron, directeur régional du Groupe CRIT. C’est le cas du Nouvel Hôpital de Lens (début du chantier fin 2017), du Centre de conservation des œuvres du Louvre à Liévin (ouverture prévue début 2019) et bien sûr du canal Seine-Nord Europe (première tranche de travaux 2017/2020). Qualifié de chantier du siècle, il créera de nombreux emplois.
 
Les jeunes peu attirés
 
Si le secteur du BTP n’a jamais cessé de recruter depuis 2008 (entre 50 000 et 60 000 embauches par an selon la FFB), l’artisanat ou les travaux publics ont quant à eux perdu plusieurs milliers d’emplois. Mais la hausse des contrats d’intérim chez les artisans en 2016 (24 000 embauches selon la Capeb, l'organisation professionnelle des artisans du bâtiment) est prometteuse. Dans le secteur des travaux publics, la reprise est attendue dès cette année. De manière générale, la confiance revient peu à peu dans le secteur. Les carnets de commandes se remplissent à nouveau et la baisse des taux d’intérêt stimule le marché du logement. L’ouverture de nouveaux marchés liés au développement durable et à l’habitat écologique réserve également de belles perspectives de croissance dans les prochaines années.
Ces bonnes nouvelles cachent cependant une ombre au tableau : la difficulté pour les entreprises de recruter des jeunes formés et motivés. « Nous avons de nombreuses offres d’entreprises non pourvues faute de candidats à l’apprentissage », assure Isabelle Leroy, directrice des CFA de Marly et de Caudry. La formation en alternance permet pourtant de répondre aux besoins des entreprises et rend possible l’insertion immédiate de 80% des diplômés dans la vie professionnelle. En 2016, le BTP CFA Nord Pas-de-Calais a formé plus de 1 300 apprentis dans ses quatre centres de formation de Lille, Marly, Caudry et Hesdigneul-les-Boulogne. Peu suffisant au regard des besoins sur le terrain.
 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles