Vous êtes ici

Le CHRU de Lille aux petits soins pour ses cadres

Publié le 1 Décembre 2016

Favoriser l'expression des professionnels et de l'encadrement, expérimenter des méthodes managériales innovantes : le CHRU de Lille s’engage dans une politique de ressources humaines plus collaborative.

C’est un des plus gros employeurs de la région, une vraie ville dans la ville. En bonne santé financière, le centre régional hospitalo-universitaire de Lille crée chaque année un millier d'emplois pour faire face aux départs en retraite (300 personnes chaque année), aux besoins ponctuels et aux nouveaux projets dans lesquels il investit lourdement. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 15 000 collaborateurs, dont 3 000 médecins, 8 000 soignants au plus près des patients et 4 000 salariés dans les fonctions administratives et techniques. « Le CHRU de Lille compte plus de 200 métiers dans tous les secteurs d’activité. Il est composé d’une communauté de personnes aux profils variés allant du brevet au bac+12 », complète Philippe Charpentier, directeur du Département des Ressources Humaines. Plus de 90% des effectifs sont des agents de la fonction publique hospitalière qui effectuent, pour la grande majorité, toute leur carrière au CHRU. « Certains ont commencé en tant qu’agent d’entretien puis ont passé un diplôme pour devenir aide-soignant, puis infirmier, puis cadre de santé. Nous consacrons en effet presque 3% de nos dépenses à la formation pour accompagner nos collaborateurs tout au long leur carrière », ajoute-t-il. Un investissement considérable quand on connaît le budget annuel du centre hospitalier : 1,2 milliard d’euros.

 

Prix 2016 de l’innovation RH

Ce haut lieu de la médecine de pointe a régulièrement les honneurs des palmarès nationaux. Le dernier en date concerne sa gestion plutôt innovante des ressources humaines. Le CHRU de Lille vient en effet de recevoir le prix 2016 de l'innovation en Ressources Humaines remis par la Fédération Hospitalière de France. Il récompense sa démarche digitale, coopérative et interactive de consultation des cadres, initiée dans le cadre de l'élaboration de son futur Projet d'Etablissement 2017-2021. Pendant 4 jours, ces derniers ont pu s'exprimer en toute liberté sur une plateforme interactive et animée. Objectif : créer du lien entre les participants, favoriser un partage des idées et encourager une réflexion sur les compétences managériales. « Avec un taux de participation de 82%, cette démarche a remporté un vif succès et constitue une première étape d'un processus plus large de dialogue interprofessionnel », indique Philippe Charpentier. Car l’idée n’est évidemment pas d’en rester là : mise en place d’une direction dédiée à l’encadrement au sein du département des RH, création d’un poste de « conseiller cadre », instauration d’entretiens de carrière avec la DRH tous les 4/5 ans pour permettre aux cadres de prendre de la hauteur sur leur parcours, leurs perspectives d’avenir. « Nous avons pris conscience que la fonction d’encadrement avait besoin d’être renforcée pour retrouver une dynamique », conclut Philippe Charpentier.

 

A savoir

Les écoles administratives sont des instituts de formation rattachés aux différents ministères. La plupart des ministères ont leurs propres écoles qui préparent les fonctionnaires à des métiers précis. Outre l’IRA de Lille, les Hauts-de-France en comptent quatre autres à Valenciennes, Douai, Tourcoing et Roubaix.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles