Vous êtes ici

L’ENSAIT forme les ingénieurs textiles d’Europe

Publié le 22 Juin 2017

A Roubaix, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles forme près de 70% des ingénieurs textiles français et 15% des ingénieurs textiles européens. Sa formation s’adapte aux mutations de la filière et offre à ses étudiants de très larges débouchés dans des secteurs innovants 

L’une des plus grandes écoles d’ingénieurs de France est aussi un monument d’histoire à elle seule. L'école, dont le bâtiment a été construit par l'architecte nordiste Ferdinand Dutert, a été fondée en 1889. Sa bibliothèque et son amphithéâtre sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Membre de la Conférence des grandes écoles et membre associé de l'Université Lille Nord de France, elle délivre un diplôme d'ingénieur textile donnant le grade de master. Ce qui fait d’elle la 1ère école d’ingénieurs textiles en Europe et la 2ème dans le monde après une université chinoise.
 
Chaque année, 120 étudiants en sortent diplômés, dont une centaine en formation initiale classique et une vingtaine en alternance par apprentissage. Ils formeront pour la plupart les acteurs majeurs des textiles de demain, évoluant dans le secteur des textiles techniques, des matériaux avancés, de la distribution, de la mode et du luxe, en France et partout dans le monde. Avec un taux d’employabilité remarquable (55% trouvent un emploi avant l’obtention du diplôme et pour les autres la durée moyenne de recherche du premier emploi est de 27 jours), l’ENSAIT forme des ingénieurs que les entreprises du monde entier s’arrachent. 
 
Dans ce secteur en pleine mutation l'école a su s'adapter à la nouvelle donne internationale. « Le laboratoire de recherche de l'école permet de contribuer à la recherche et l'innovation, afin de répondre au mieux aux attentes de l'industrie. Il y a 2 ans, nous avons mené une réforme pédagogique pour proposer des formations beaucoup plus transversales avec un tronc commun autour des technologies textiles coloré de formations en management, en commerce international, en mécanique, en logistique, etc. », indique Eric Davaux, son directeur. « Les étudiants qui postulent pour le concours d’entrée le font de manière volontaire. L’ENSAIT est devenu leur choix numéro 1, ce qui n’était pas forcément vrai il y a quelques années. Le textile a positivement changé d’image et offre des débouchés dans des secteurs innovants intégrant pleinement les textiles techniques et les matériaux avancés : automobile, aéronautique, santé, sport, mode... », ajoute-t-il.
La dimension internationale de l’ENSAIT contribue également à renfoncer son attractivité : tous les étudiants effectuent pendant leur cursus un séjour long à l’étranger entre 4 mois et 2 ans avec la possibilité d’obtenir un double diplôme au sein des 45 universités étrangères partenaires de l’école. 
 

A lire sur le même sujet :

- Industrie textile: un avenir solide

Et découvrez toutes nos offres d'emploi !

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles