Vous êtes ici

L’entrepreneuriat séduit de plus en plus

Publié le 7 Septembre 2017

Six jeunes sur dix déclarent avoir envie de se mettre à leur compte un jour, soit en reprenant une entreprise soit en montant leur propre affaire, selon un sondage OpinionWay publié en janvier 2017. Aujourd’hui, la création d’entreprise est en effet considérée comme un débouché possible de nombreuses filières.
 
Outre l'autonomie, la liberté dans la gestion de son temps de travail, le choix des missions ou encore l'épanouissement personnel, des raisons implicites liées au marché du travail semblent motiver ce choix. Les jeunes générations ont pris conscience qu’un CDI est de plus en plus difficile à décrocher et que la vie professionnelle n’est pas (plus ?) un long fleuve tranquille. Mais on ne s’improvise pas pour autant chef d’entreprise : en plus de la maîtrise d’un métier, le créateur doit développer des compétences en gestion, comptabilité, organisation, management... Devant cet élan entrepreneurial, des formations spécifiques sont nées dans les écoles et universités pour s’y préparer. Le processus de création peut également nécessiter un accompagnement particulier. Dans la région Hauts-de-France, terre d’entrepreneurs par excellence, une école prépare tout particulièrement à cette aventure : l’Institut Technologique Européen d’Entrepreneuriat (ITEEM), qui propose une formation conjointe « Ingénieur, Manager, Entrepreneur » avec Skema Business School et l’Ecole Centrale de Lille. Au niveau master, on trouve également des cursus comme le master entrepreneuriat et management de l’innovation de Lille 1. Plusieurs écoles d’ingénieurs de la région ont même monté un mastère spécialisé commun en création d’entreprise et entrepreneuriat. L'Université du Littoral Côte d'Opale propose quant à elle depuis quelques années un diplôme universitaire (DU) Entrepreneuriat. 
 
«  Business power »
 
L’Institut de l’Entrepreneuriat, créé par l’Université Catholique de Lille, sensibilise de son côté l’ensemble des étudiants de l’université à la création et à l’esprit d’entreprendre, qu’ils soient inscrits en lettres, médecine, droit ou encore communication. Même les doctorants ne sont pas exclus : depuis 2008, le statut de jeune entreprise universitaire permet de monter sa boîte en convention avec une université tout en profitant d’exonération d’impôts et d’allégement de charges. 
Enfin, il existe d’autres moyens de découvrir la création d’entreprise. Le salon Créer, qui s’ouvre ce lundi à Lille Grand Palais réunit chaque année tous les acteurs de l’entrepreneuriat en région. Pour sa 11ème édition, l’événement donne toutes les clés pour réussir avec une formule pro-business adaptée aux chefs d’entreprise ainsi qu’aux porteurs de projets, candidats à la franchise, repreneurs et créateurs d’entreprise. Au programme : deux jours pour faire les bonnes rencontres, se former au métier d’entrepreneur et développer son entreprise, dans un esprit très « business power ». Vous avez un projet ? C’est peut-être le moment d’y faire un tour…  
 
 
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles