Vous êtes ici

Les salons de recrutement virtuels ont la cote

Publié le 3 Avril 2017

Plus de liberté pour les recruteurs, moins de contraintes pour les demandeurs d'emploi : les forums de recrutement virtuels sont aujourd'hui très prisés des entreprises. Moins coûteux, ils seraient aussi plus efficaces que les grands salons qui drainent des dizaines de milliers de personnes. 
 
En complément des salons classiques. Les salons virtuels transposent sur Internet le déroulement des salons réels. Seule différence : les exposants paient un stand en ligne dans lequel ils déposent des contenus comme des vidéos ou des PDF à télécharger et échangent avec les visiteurs à travers des chats ou des visioconférences. S’ils ne remplaceront jamais une poignée de main ou un échange direct, les salons virtuels s’inscrivent bien en complément des salons physiques. Ils permettent de favoriser  l’organisation  d’entretiens de recrutement en limitant les déplacements coûteux en temps et en argent pour les  candidats, mais aussi pour les entreprises, notamment les TPE-PME qui n’ont pas toujours les moyens de participer aux stands physiques.
 
Cela ne date pas d’hier. Déjà en 2007, le célèbre jeu en ligne Second Life organisait les premiers salons virtuels. Il fallait s'inscrire pour créer son avatar et se connecter le jour J pour rencontrer l'un des responsables RH des grands groupes comme Areva ou Cap Gemini. Depuis, la technologie s'est améliorée et des start-ups se sont emparées du marché. Parmi elles, Job2Day, le Lab d’innovation RH à l’origine du premier salon de recrutement en ligne. L’entreprise a ensuite lancé Handi2Day, le salon en ligne dédié aux candidats en situation de handicap et Southcareers, le salon en ligne dédié aux carrières en Afrique. Mais elle n’est pas la seule. Le Forum CATALYZ est destiné aux élèves des grandes écoles d’ingénieurs tandis que le groupe Open, recruteur innovant et grand fan de speed-dating et autres after-works, organise chaque année depuis 2014 MyJOBbyOpen, un événement virtuel dédié à l’emploi dans le numérique. « Le choix du virtuel comme canal de recrutement nous est apparu comme une évidence puisque Open accompagne chaque jour ses clients dans leur démarche de transformation numérique », avait alors expliqué Nathalie Mréjen, directrice de la communication de l’entreprise. 
 
Les « salons en ligne » de Pôle emploi. Après une première phase d’expérimentation, Pôle emploi a lancé en septembre 2015 ses « salons en ligne ». Accessibles sur ordinateur, tablette et mobile, ils ont pour objectif de démultiplier les contacts entre les candidats à la recherche d’emploi et les entreprises, par le biais du e-recrutement. Après le lancement des « Moocs » et la mise en ligne de « L’Emploi store », cette plateforme s’inscrit dans la démarche forte menée par Pôle emploi en faveur du digital. Pour le candidat, la démarche est simple : il s’inscrit et entre son CV sur le site dédié, il entre dans le salon de son choix, choisit les offres pour lesquelles il souhaite un entretien puis programme son entretien téléphonique. Au cours du mois de mars, Pôle emploi a ainsi proposé un salon de recrutement en ligne des métiers de la défense et de la sécurité de France métropolitaine et d'Outre Mer ainsi qu’un événement spécial SNCF. 
 
 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles