Vous êtes ici

Magasinier cariste : rapidité, réactivité, précision

Tags : Magasinier - Cariste - Métiers -
Publié le 21 Septembre 2017

Dans l’entrepôt d’une plateforme e-commerce, à quai ou dans un magasin, le magasinier ou cariste se déplace à toute vitesse, à pied ou aux commandes de sa transpalette électrique, pour charger et décharger les marchandises. Ses deux mots d’ordre sont : respect des délais et haute précision dans les manutentions.
 
Le magasinier travaille dans un entrepôt, sur un quai ou dans un magasin. Il y réceptionne, stocke, prépare et expédie des articles de toutes sortes (pièces détachées, produits alimentaires, matériaux de construction, pièces de vêtement…). A l’arrivée des camions, il décharge les marchandises, vérifie les quantités, trie et classe les produits. Il les transporte à l’aide de chariots élévateurs, de transpalettes et autres engins qui lui permettent de les ranger rapidement et avec la plus grande précision. Le magasinier gère les commandes en fonction d’un planning. Il va chercher les pièces stockées et les prépare pour l’expédition. Il les charge dans les camions et établit les documents administratifs. Dans certaines entreprises, il effectue lui-même les livraisons. Formé aux techniques informatiques, devenues indispensables dans son domaine, le magasinier enregistre les données et les sorties de marchandises sur ordinateur et dresse les inventaires. Étape incontournable pour que les stocks soient tenus à jour en permanence. 
 
La fonction de magasinier cariste est partout nécessaire. On les trouve aussi bien chez les grossistes en matériaux de construction que dans le secteur automobile, les grandes surfaces ou les enseignes de vente par internet… Les magasiniers caristes font partie des profils recherchés par les entreprises. Les contrats proposés sont souvent à durée déterminée ou sous forme de missions d’intérim. Ils travaillent le plus souvent en équipe, sur des sites très divers, et se déplacent à longueur de journée. Un travail fatigant mais varié. A titre d’exemple, chez Amazon, géant du commerce en ligne, la distance quotidienne parcourue par un magasinier peut atteindre 22 km et le nombre de colis empaquetés de 250 à 450 par jour. Côté formations, les  CAP Agent d’entreposage et de messagerie et le Bac Pro Logistique  préparent bien au métier. La possession d’un BTS transport et prestations logistiques permet de postuler très vite à des postes d’encadrement. Dans tous les cas, un prérequis obligatoire : être titulaire du certificat d’aptitude à la conduite des engins de sécurité (CACES) pour utiliser un chariot élévateur. Un magasinier débutant gagne le Smic (1 480,27 € brut mensuel).  Avec quelques années d’expérience il peut arriver à gagner aux alentours de 1 600 €  brut par mois.
 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles