Vous êtes ici

Margaux, 25 ans, à l’école du Club Med

Tags : Job saisonnier -
Publié le 25 Février 2016

Le Club Med, ses "gentils membres" (G.M.) et ses "gentils organisateurs" (G.O.) recrute chaque année 5000 personnes pour ses villages de vacances, partout dans le monde. Des métiers variés, dans le sport, le spectacle, le paramédical, le bien-être, la petite enfance et l’hôtellerie-restauration notamment. Et dans le lot, des contrats saisonniers pour étudiants ou jeunes diplômés.

Son premier job d’été, Margaux Benoist s’en souvient très bien : « J’avais 17 ans, pendant tout l’été j’ai nettoyé des bureaux de 6 heures à 8 heures du matin, pour une entreprise d’intérim ». La jeune étudiante qu’elle était a ensuite passé son BAFA, ce qui lui a permis de travailler en centre de loisirs, pendant 2 ans, pour la mairie de Marcq-en-Barœul. « Puis, j’ai postulé pour travailler au mini club du Club Med. Ce qui était au départ un job d’été est en réalité devenu un vrai job régulier ». Postuler au Club Med ? Tout le monde en rêve, mais les places sont chères. Pourtant, pas de piston pour Margaux. « J’avais trouvé l’annonce sur le site internet du Club, j’ai envoyé CV et lettre de motivation. On m’a rappelée 2 heures plus tard. J’ai passé un entretien téléphonique puis un entretien collectif à Montpellier, où je poursuivais mes études dans l’audiovisuel », se rappelle-t-elle.

« J’ai envie d’un vrai métier »

Quelques semaines plus tard, Margaux est contactée pour sa première mission. Le Club lui propose un CDD de 2 mois, au cours de l’été 2012, à Peisey-Vallandry, dans les Alpes. Cette première expérience est un succès. Le Club Med apprécie le dynamisme contagieux et la joie de vivre de la jeune femme. « A chaque vacances scolaires, le Club me proposait une mission et je partais dans un village différent en France, puis à l’étranger ». Au total, de CDD en CDD, Margaux va arpenter une dizaine de villages partout dans le monde, nourrissant au passage sa passion du voyage. « Puis, mes études se sont terminées, il fallait que je trouve un emploi. Le chef de village de Serre-Chevalier, qui partait en République Dominicaine, m’a proposé de partir 6 mois, c’était en octobre 2013. J’étais ravie car ce contrat m’offrait des perspectives d’évolution au Club et l’opportunité de me forger une belle expérience, une ligne sympa sur mon CV ». Mais une vilaine blessure la contraint à stopper l’aventure au bout de 2 mois. « Aujourd’hui, j’ai envie d’un vrai métier. Travailler au Club Med m’a apporté un beau réseau et une expérience unique. Je conseille ce job à tout étudiant mais ce n’est pas un métier pour la vie, dès lors qu’on aspire à plus de stabilité », confie la jeune femme qui recherche aujourd’hui activement un poste dans l’événementiel.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles