Vous êtes ici

Métiers de la finance : un marché dynamique

Publié le 2 Mars 2018

Les métiers de la banque et de la finance recrutent massivement. Si l’an dernier, à la même époque, la plupart des recruteurs en finance reconnaissaient qu’il y avait peu de visibilité sur le marché de l’emploi en finance, les choses semblent s’être éclaircies cette année.

 

« Le marché de l’emploi s’est nettement redressé. Nous constatons une belle dynamique dans les offres et de nombreux recrutements de cadres en CDI comme de contrats en intérim et en CDD », assure Emilie Duforest, manager Fed Finance à Lille. Créé en 2001 et implanté à Lille depuis 2007, le cabinet de recrutement est spécialisé dans les métiers de la DAF (Direction administrative et financière) et de l’audit, du conseil et de l’expertise. Ce constat est confirmé par l’étude de rémunérations 2018 publiée récemment par le cabinet Robert Half France. « Alors que les entreprises renouent avec la création d’emplois, nous entrons dans une nouvelle phase : les candidats ont repris les commandes du marché du recrutement », indique son directeur général. Ainsi, l’étude révèle que si seulement un tiers des sondés a changé de poste au cours des 12 derniers mois, ils sont 55% à envisager de quitter leur employeur en 2018. « Ceci est la preuve que la mobilité sur le marché des compétences restera importante l’an prochain », relèvent les auteurs de l’étude. Autre constat positif : dans la finance, sur les recrutements opérés en 2017, les créations de postes sont devenues majoritaires par rapport aux années précédentes.

La maîtrise de l’anglais peut faire la différence

 

« Aujourd’hui, nous recrutons activement des contrôleurs de gestion et des comptables généraux en entreprise ou en cabinet d’expertise-comptable. Pour les postes qui requièrent une disponibilité immédiate, nous peinons à trouver des candidats disponibles sur le marché du travail », poursuit Emilie Duforest. Pour ce qui est du contrôle de gestion, qu’il s’agisse de cadres expérimentés ou de managers, le marché est très dynamique. « Nous recrutons davantage de profils seniors, des personnes qui ont entre 3 à 5 ans d’expérience minimum voire 5 à 10 ans. Une approche de business Partner, la maitrise impérative de l’anglais et d’un ERP font la différence au moment du choix d’un candidat », précise-t-elle. Quant au métier de comptable général, il évolue indéniablement vers une fonction plus analytique nécessitant une bonne capacité d’analyse et de prise de hauteur. « D’où la recherche de candidats confirmés ayant touché à des comptes analytiques et qui, cerise sur le gâteau, maîtrisent l’anglais. Hélas, ils sont rares », ajoute-t-elle. Enfin, selon le cabinet Hays, une forte appétence pour les Systèmes d’Information (SI) est devenue également un prérequis indispensable pour les candidats dans les métiers du secteur Finance & Comptabilité.

 

Consultez les annonces d'emploi dans le secteur bancaire ou de l'assurance

 

 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles