Vous êtes ici

Mode/textile : prêt-à-recruter

Tags : Textile / Mode -
Publié le 24 Juin 2016

Berceau historique de l’industrie textile, durement touchée par la crise du textile dans les années 80, la région mise aujourd’hui sur son potentiel remarquable. En développant une stratégie basée sur l’innovation, elle est devenue la 2e région textiles techniques de France, après Rhône-Alpes.

Marché en pleine croissance, la filière textile investit aujourd’hui tous les secteurs de l’industrie : l’aéronautique, la santé, les biotechnologies, le BTP, les transports, le sport, la cosmétique, l’armement. La région Hauts de France rassemble sur son territoire l’ensemble des activités de la filière et compte, pour le seul secteur de la production, 350 entreprises représentant un peu moins de 15 000 emplois. Avec des particularités territoriales : une plus grande concentration d’entreprises dans le Nord et le Pas-de-Calais avec deux gros bassins d’emplois, l’un autour de la métropole lilloise (pour les activités textiles et l’habillement), l’autre dans le secteur de Cambrai, Caudry et Calais (pour la dentelle et la broderie). La Picardie quant à elle compte 70 entreprises, moins anciennes et de plus grosses tailles, qui travaillent essentiellement pour l’industrie automobile et la plasturgie. La région compte également les sièges des entreprises de la vente à distance et de la grande distribution, créant ainsi un écosystème favorable pour les entreprises du secteur.

 

Les textiles techniques, fer de lance de l’industrie textile

Quand on parle du textile, on pense d’abord aux secteurs traditionnels : fabrication, habillement, mode, maroquinerie/chaussure. Avec l’apparition des nouvelles générations de fibres textiles, la filière s’est enrichie des textiles à usages techniques, que l’on appelle aussi textiles intelligents. Avec 150 entreprises et 12 000 emplois, le marché des textiles techniques représente 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires dans la région*, et 17% des ventes françaises de textile. C’est dans ce secteur que les innovations sont les plus spectaculaires et donc les plus créatrices d’emplois. Opérationnel depuis septembre 2013, le Centre européen des Textiles innovants (Ceti) de Tourcoing compte une vingtainede personnes, essentiellement des ingénieurs spécialisés. Ici, l’on s’intéresse à la R&D, au prototypage, à l’industrialisation et à la valorisation des textiles. On conçoit, on expérimente et on développe de nouvelles solutions produits à partir de textiles, de nouveaux outils pour faire émerger des savoir-faire industriels d’exception.Mais des débouchés sont aussi à chercher dans certaines entreprises traditionnelles du secteur qui se sont positionnées sur le très haut de gamme ou sur des produits de niche. Ces PME doivent renouveler leur personnel qui arrive souvent à la retraite et dispose d'un savoir-faire inégalé et pointu. Les entreprises du secteur recherchent des couturiers, des coupeurs, des patronniers, des toilistes mais ne trouvent hélas plus chaussure à leur pied, faute de jeunes candidats.

*Source : Nord France Invest

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles