Vous êtes ici

Mode/textile : une filière d’avenir !

Publié le 3 Juillet 2015

Présent partout dans notre environnement quotidien, le textile a des applications multiples : habillement et linge de maison bien sûr, mais aussi textiles techniques. Ce secteur jeune, en pleine progression, est encore mal connu. Pourtant, il promet de nombreux débouchés.

Savez-vous que 17 % du textile français est issu de la région Nord - Pas-de-Calais, 2e région française de production après la région Rhône-Alpes ? L’industrie textile-habillement compte dans la région 12 000 personnes*, soit 10 % des effectifs nationaux et 6 % des emplois industriels régionaux. « Il y a 15 ans, la filière comptait 150 000 salariés en France, dont près de 33 000 salariés dans la région, qui a perdu en 10 ans plus des deux tiers de ses emplois. Mais depuis quelques années, les effectifs se sont stabilisés. Le déclin du textile traditionnel a été compensé par l’émergence des textiles techniques, qui représentent 50 % de l’activité », analyse Eric Mezin, délégué Général de l’UIT Nord (Union des Industries Textiles du Nord). Avec près de 400 entreprises de plus de 10 salariés et de très nombreuses TPE, le secteur est plutôt dynamique. « Dire que le textile se meurt est inexact. En 2014, la production a augmenté de 1 % en France, tandis que les exportations, qui représentent 65 % de la production, sont en hausse de plus de 3 % », ajoute Eric Mezin qui précise que le secteur de la dentelle, très présent à Calais et Caudry, exporte 90 % de sa production.

* Source : CCI Région Nord de France - Février 2013

 

La région conçoit les textiles de demain

Les enjeux pour les entreprises de la région sont donc clairs : assurer une présence à l’international, afin de ne pas être dépendantes sur le seul marché français, et miser sur l’innovation. Sur ce point, la région s’en tire plutôt bien : au coeur de l’Europe textile, elle bénéficie d’un écosystème favorable. Le Pôle de Compétitivité Up-Tex et le CETI (Centre Européen des Textiles Innovants), inauguré en octobre 2012 à Tourcoing, sont des facteurs d’attractivité mondiaux que l’on nous envie. Tout comme les écoles prestigieuses – ENSAIT, ESMOD, ESAAT – qui font de Roubaix la « fashion place » en matière de formations aux métiers du textile et de la mode.

 
 
A lire dans ce dossier spécial 
 
De coordinatrice de collection chez « La Redoute » à la création de son entreprise « L’atelier des petites créations » : retour sur un parcours  et une reconversion professionnelle hors du commun. 
 
La France est une référence mondiale dans le domaine de la mode. Mais aujourd’hui, il ne suffit plus d’avoir un bon coup de crayon (ou de ciseaux) pour se faire recruter : les compétences en gestion, management, commerce sont tout aussi indispensables !
 
Bertrand Delesalle, Président du CETI, Président du syndicat patronal UIT NORD

 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles