Vous êtes ici

Entretien d'embauche : Parlez-nous de vous…

Publié le 9 Juillet 2015

La première impression est souvent la bonne! Savez-vous que sur 2000 dirigeants, 33% déclarent savoir dans les premières 90 secondes de la rencontre s’ils vont recruter le candidat*?

Une arrivée ponctuelle, une tenue soignée, une poignée de main franche, un sourire poli… Pensez à donner une image de vous qui soit positive, qui vous ressemble. N’oubliez pas que « vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression », a dit l’écrivain américain David Swansson.

Evitez les regards fuyants !

Dans un entretien, la forme compte tout autant que le fond. Les recruteurs sont très attentifs à la gestuelle. « Le non-verbal doit être maîtrisé, assure Valérie Sablé, associate director chez Robert Half. L'attitude gestuelle doit être en corrélation avec ce dont on parle. Il faut des gestes d'ouverture : pas de bras croisés par exemple, ni un regard fuyant ». L’étude précise en effet que la faute la plus relevée par les recruteurs est ne pas avoir de contacts visuels avec l’interlocuteur. On apprend également que trop d’explications sur la perte d’un emploi peut nuire, tout comme ne montrer ni son intérêt ni son enthousiasme. Bref, soyez vous-même et restez factuel. « Mon intérêt va être capté par un candidat qui me dit : j’ai eu des difficultés managériales sur cette mission, voilà pourquoi et comment je m’en suis sorti », rapporte Jean-Michel Cambrai. « Et puis, ne me racontez pas la messe, je vais le voir tout de suite » !

Ne vous faites pas oublier

Vous êtes satisfait, votre entretien s'est bien déroulé. Attention, la balle est toujours dans votre camp ! Même après un entretien réussi, il est absolument indispensable de réitérer votre intérêt pour le poste et l'entreprise dans les jours qui suivent. Dès la fin de l'entretien, vous pouvez déjà conclure en amenant l'idée d'un rapport ultérieur avec le recruteur. Confirmez d'ores et déjà votre intérêt pour le poste et interrogez-le sur les étapes suivantes : « Quel sera votre délai de réflexion ? Quand pourrai-je vous recontacter ? » Ce type de questions fait la différence entre un candidat « normalement » impliqué et quelqu'un de pleinement motivé. Petit plus : ayez le réflexe de demander au recruteur sa carte de visite. Sous 48 heures, envoyez-lui un mail dans lequel vous résumerez l'entretien et rappellerez vos points forts et la valeur ajoutée que vous pourriez apporter à l'entreprise. C’est également le moment de souligner un élément important en votre faveur qui n'a pas été suffisamment développé lors de la rencontre. Toujours aucune nouvelle ? N'hésitez pas à rappeler ! Même si vous n'avez aucun retour à la date prévue, décrochez votre téléphone pour réaffirmer encore une fois votre intérêt et prendre des nouvelles sur l'avancée de votre candidature. A ce stade du recrutement, si plusieurs candidats sont en balance, jouer son va-tout en vous manifestant peut vous permettre de marquer des points précieux !

* Etude réalisée en avril 2014 par Classes and Careers

 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles