Vous êtes ici

Portage salarial ou statut d’auto-entrepreneur ?

Publié le 22 Janvier 2016

En tant qu’indépendant, il n’est pas toujours facile de choisir le bon statut. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. À vous de choisir celui qui vous convient le mieux.

 

Quel statut juridique ?

Vous êtes auto-entrepreneur, vous exercez sous le régime de l’entreprise individuelle, quelle que soit la nature de votre activité : commerciale, artisanale ou libérale. A ce titre, vous devez respecter les formalités d’immatriculation au Registre du commerce et des sociétés et au répertoire des métiers. Comme tout entrepreneur, vous êtes soumis, en cas de difficultés, aux procédures administratives et juridiques. Enfin, vous êtes affilié au Régime social des indépendants (RSI) et ne bénéficiez pas d’allocations chômage. Vous avez opté pour le portage salarial, qui vous permet d’exercer votre activité tout en bénéficiant du statut protecteur de salarié. La société de portage se charge de votre fiche de paie, du règlement des charges sociales et facture le coût total de la prestation à l’entreprise cliente. Salarié de l’entreprise de portage, vous bénéficiez de la protection sociale du régime général des salariés (retraite, chômage, formation). Et c’est beaucoup !

 

Responsabilité et rémunération

Débuter en optant pour le portage salarial permet de ne pas se soucier de la gestion administrative de l’entreprise : pas de structure à créer, pas de factures à établir, pas de comptabilité… Les conditions de travail sont quasiment identiques à celle d’un salarié. De plus, le salarié porté ne prend quasiment aucun risque et il est couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle. L’auto-entrepreneur, en tant que travailleur indépendant, a une responsabilité illimitée. Enfin, contrairement au régime de l’auto-entrepreneur, le portage salarial n’est pas plafonné à un certain montant de chiffre d’affaires.

 

Un champ d’application restreint

C’est finalement la nature de votre activité qui va guider votre choix, carle champ d’application du portage salarial est limité : il ne peut être utilisé que pour effectuer de la prestation de services chez une autre entreprise et sur des marchés souvent supérieurs à 1 000 euros. En résumé, si vous souhaitez tester une activité commerciale ou artisanale, travailler avec des particuliers ou proposer de prestations à faibles coûts, orientez-vous plutôt vers le statut d’auto-entrepreneur.

 

En bref…

En tant que « porté » dans une entreprise de portage, vous avez le statut de salarié. Vous pouvez donc tout à fait créer une activité complémentaire en auto-entrepreneur. A savoir que l'immatriculation au registre du commerce et des sociétés,la constitution d'un apport, la rédaction des statuts, la dénomination sociale, le logo de l’entreprise et éventuellement la protection intellectuelle sont autant de formalités auxquelles il faut penser lors de la création d’une entreprise. De nombreux dispositif d’accompagnement existent (APCE, CCI, Pôle emploi, clubs). N’hésitez pas à les solliciter !

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles