Vous êtes ici

Pour rendre heureux vos salariés, soyez-le vous-même !

Publié le 10 Décembre 2015

Un salarié heureux est un salarié performant et fidèle. Si le bonheur en entreprise semble parfois difficile à mettre en œuvre, les chefs d’entreprise et managers ont pourtant tout intérêt à cultiver la bonne humeur de leurs salariés. Conseils simples, et peu coûteux...

Charité bien ordonnée commence par soi-même

« Un dirigeant doit avoir une posture où sont alignés tête, cœur, tripes », explique Roselyne Blaie, gérante de Stimule & Coach, à La Madeleine. La tête pour l’intellect, le cœur pour les émotions, et les tripes parce que notre deuxième cerveau est dans le ventre. « Ainsi, si je veux que mes salariés soient bien, je dois être bien moi-même », résume-t-elle.

 

Prendre des temps de respiration

Prendre le temps de respirer, de faire une pause pour se recentrer et le proposer à ses équipes. « Le dirigeant doit être exemplaire. Celui qui envoie des mails à 3 h du matin et dit à 9 h tu ne m’as pas répondu va créer du stress inutile et anti-productif », poursuit la coach. Pratiquer le Do In (technique asiatique automassage), instaurer des séances de sophrologie, de chant ou Pilates au sein de l’entreprise, sont des actions qui favorisent le bien-être au travail.

 

Favoriser la communication entre les personnes

Ne pas cloisonner, se parler, c’est aussi bien dire bonjour et merci que savoir prendre le temps. « Quand je prends le temps, je gagne du temps. Les chefs d’entreprise sont dans une dictature de l’urgence : tout, tout de suite. Le collaborateur peut se sentir malmené », confie Agnès Overli, consultante-associée 100 Ways. Chaque collaborateur a des besoins et des attentes différentes. En discutant avec eux, en les écoutant, vous vous rendrez compte qu'il suffit de peu de chose pour améliorer leurs conditions de travail.

 

Développer l’autonomie et l’initiative

Vos collaborateurs sont force de proposition et aimeraient certainement mettre en place des projets, soutenez-les ! Ainsi, chez Pocheco, le leader français des enveloppes pour tri automatique installé à Forest-sur-Marque, « une réunion de développement est organisée chaque vendredi matin sur la base du volontariat. Cette réunion est ouverte à tous ceux qui veulent soumettre une idée », explique Kévin Franco, chargé de mission. L’entreprise, dont le dirigeant visionnaire Emmanuel Druon parle de ses salariés comme de « ses » collègues, a fait du bien-être au travail un art de vivre. « Pocheco s’appuie sur la confiance, considère que les gens ont une vie familiale, amicale, dans laquelle ils font tout pour être heureux. Pourquoi faudrait-il, quand on entre dans l’entreprise, devenir une sorte de Terminator, prêt à tuer père et mère pour prendre un poste plus important, gagner plus… Nous considérons que les salariés doivent être eux-mêmes, tout le temps. C’est justement ce que l’on recherche ici », explique Emmanuel Druon dans son dernier ouvrage « Le Syndrome du poisson lune ». Un livre que tout dirigeant devrait avoir sur sa table de nuit…

 

A savoir

80% des cadres pensent que la qualité de leur bureau influe sur leur motivation, selon une étude Paris Workplace 2015. Ainsi, ils privilégient les bureaux fermés (les cadres travaillant en open space sont en moyenne moins satisfaits de leur bureau, même si les jeunes générations s’y font de plus en plus) et des espaces conviviaux leur permettant d’échanger avec leurs collègues. CQFD.

 

Parole d’expert

Roselyne Blaie, coach et gérante de  ‎Stimule & Coach
 
Qu’est-ce qui peut rendre un salarié heureux ? 
Un salarié doit avant tout comprendre le sens de son action dans l’entreprise. A quoi je sers ? Est-ce que je contribue à quelque chose au sein du collectif ? Ensuite, toute personne est sensible à la qualité de la relation humaine, aux règles de bienséance et de bienveillance : l’écoute, l’échange, le savoir-vivre. Je conseille souvent aux dirigeants de remettre le GBS (Gros Bon Sens) dans l’entreprise. Cela passe par dire bonjour en arrivant, ne pas oublier de dire merci ni bravo !
 
Bien-être et performance sont-ils liés ?
Oui, une personne qui est bien dans son environnement de travail, qui trouve du sens à son action, viendra avec plaisir au bureau. La performance est la conséquence du bien-être. Sens et bien-être ne sont pas absolument pas déconnectables dans la quête de la performance. 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles