Vous êtes ici

Reconversion professionnelle : oser ?

Publié le 24 Août 2017

Tout plaquer. Ou sans aller jusque-là, changer de métier pour redonner un sens à sa vie ou simplement un nouvel élan à sa carrière. Selon un sondage Odoxa paru en juin, les Français seraient de plus en plus tentés par la reconversion professionnelle. Et ceux qui l’ont fait disent ne pas le regretter… 
 
La crise s’est invitée dans le plan de carrière des Français. Qu'il s'agisse d'une reconversion choisie (passion personnelle, projet familial, etc.) ou subie (perte d'emploi, difficulté d'insertion, chômage, etc.), le phénomène est grandissant et concerne tous les âges et tous les secteurs d’activité. Contrairement à une idée reçue, les plus jeunes actifs représenteraient une part non négligeable des candidats à la reconversion : 14% des jeunes diplômés de niveau bac+5 ou plus déclarent avoir vécu un changement significatif d'orientation professionnelle dans les deux années ayant suivi l'obtention de leur diplôme, selon une étude de l’APEC parue en 2015. En cause souvent, une expérience professionnelle décevante ou un trop fort décalage entre le choix d'orientation scolaire et la réalité du monde du travail.
De manière générale, selon une enquête menée par Opinion Way et l’Afpa en 2014, 60% des actifs disent avoir déjà connu un changement d’orientation professionnelle et 74% des salariés confient avoir envisagé de changer de vie. Terminée l’époque où intégrait une entreprise pour y rester jusqu’à la retraite ! Désormais, la reconversion est une phase naturelle d’un parcours professionnel. « Tout le monde peut envisager une reconversion et tout le monde le devra : les métiers changent rapidement, les jeunes qui entrent dans le monde du travail doivent déjà se dire que le métier qu’ils occupent aujourd’hui ne sera pas forcément celui qu’ils occuperont demain », confirme Myriam Bué, directrice de Menway Carrières dans les Hauts-de-France (lire parole d’expert). 
 
Des reconvertis épanouis
 
Mais plus qu’un changement de métier, la reconversion est souvent liée à une quête de sens et une envie de vivre le travail autrement. Ainsi, les voies vers la reconversion sont nombreuses : création et reprise d'entreprise, travail indépendant, mobilité interne... Pour autant, changer de voie professionnelle est toujours jugé difficile pour 94% des sondés, notamment en raison d’un manque d’information et d’aide, de la complexité des démarches administratives à effectuer et du financement de leur projet. Malgré ce parcours du combattant, le jeu en vaut bien la chandelle. 55% des personnes ayant effectué une reconversion professionnelle estiment être plus épanouis sur les plans personnel et professionnel. Quant aux DRH, 65% d’entre eux considèrent qu’un salarié reconverti représente un atout dans l’entreprise et sont donc plus favorables à embaucher des salariés l’ayant vécue. Raison de plus pour oser sauter le pas. 
 
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles