Vous êtes ici

Salariés à l’étranger : quel est votre statut ?

Publié le 26 Octobre 2017

Il n’y a pas vraiment de définition légale générale des statuts d’expatriés mais plutôt des définitions découlant des pratiques des entreprises. « L'expatrié est une personne qui vit hors de son pays, de sa patrie. La différence de traitement se fait soit par le package (primes, avantages en nature, couverture sociale) qui est donné au salarié, soit par le statut au regard de la sécurité sociale », rappelle Jorge Prieto Martin, fondateur et dirigeant du cabinet RXExpat. 
 
Expatrié.
De façon générale, on appelle « expatrié » le salarié bénéficiant d'un package total. Sa mission est d’au moins deux ans à l'étranger, on lui maintient sa couverture sociale française ou équivalente, on lui verse des primes, on lui fournit un logement, une voiture etc.
 
Détaché.
e salarié en poste est détaché par son entreprise à l'étranger pour une courte durée. Son contrat de travail initial est maintenu, mais il fait l'objet d'un avenant. Ce statut offre le filet de sécurité maximal pour le salarié : son contrat de travail n'est pas rompu et l'entreprise est obligée de le réintégrer à son retour. Le détaché reste également affilié au régime de la sécurité sociale française. Mais pour l’entreprise, il est onéreux. Le détachement n'est donc proposé que pour de courtes missions et généralement pour des niveaux de responsabilité élevés
 
Local et local +.
Le salarié est envoyé à l'étranger pour une durée indéterminée. Son contrat de travail d'origine est rompu par la maison mère et il conclut un CDI soumis au droit local du pays d’accueil. Certaines sociétés proposent désormais un « contrat local plus », une sorte de package qui se négocie au moment du départ et qui offre une série d'avantages en nature au salarié (allocation logement, assurance santé privée, scolarité des enfants). En revanche, le contrat local n'offre aucune garantie de réemploi au retour.
 
Split.
On désigne souvent par salarié en « split » un salarié ayant deux contrats de travail dans deux pays, ou du moins exerçant son activité sur deux pays. L'intérêt peut être social et fiscal. Un salarié en split peut également avoir des primes ou avantages en nature.
 
 
 
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles