Vous êtes ici

Santé/social : un secteur en pleine forme

Publié le 2 Octobre 2015

En 2012, selon l’INSEE, 193 500 personnes exerçaient dans la région une profession dans le secteur de la santé et du travail social, soit 13 % des actifs en emploi. Dans le secteur du travail social, ils étaient 86 800 professionnels contre 76 700 en 2007, soit une hausse de 13,2 %. Bref, s’engager aujourd'hui dans le secteur de la santé et du médico-social, c’est avoir la perspective d’un emploi durable.

De 2005 à 2010, les effectifs des professionnels de santé ont augmenté cinq fois plus vite que la population française : le secteur de la santé représente aujourd’hui plus de 6,5 % de la population active. Ce chiffre va s’accroître dans les années qui viennent : en effet, le vieillissement de la population, couplé à celui des professionnels en exercice, nécessiteront un renouvellement important de génération. Tous les domaines de la santé sont concernés : le soin, le médico-technique, le technique, le social, l’administratif, le management, l’ingénierie, la recherche… Dans ces secteurs, de nouveaux métiers apparaissent et continuent de se développer, confirmant ainsi que le secteur de la santé est dynamique, moderne et capable de s’adapter aux évolutions de la société.

 

Des métiers accessibles sans diplôme particulier

Autre évolution de taille : certains métiers, autrefois du domaine exclusif des femmes, sont aujourd’hui exercés par des hommes : maïeuticien ou « sage-femme homme », secrétaire médical, auxiliaire puériculteur… Côté formation, si certaines professions (médecin, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, psychomotriciens) sont soumises à des quotas (le fameux numérus clausus), d’autres ne le sont pas (orthoptiste, ergothérapeute, audioprothésiste). En outre, de nombreuses formations sont accessibles aux jeunes désireux de travailler dans le secteur de la santé et du médico-social, sans niveau de qualification ou de diplôme particulier, ou avec un Bac technologique, professionnel ou général.

 

A lire dans ce dossier spécial :
 
Du médecin à l’ingénieur bio-médical : 200 métiers qui recrutent…
200 professions pouvant être exercés à l’hôpital, en clinique, en maison de retraite ou en libéral : Médecin, orthoptiste, aide-soignant, sage-femme, ambulancier, ingénieur bio-médical, manipulateur radio, logisticien…
 
Orthophoniste : bac +5 depuis septembre 2013
Un métier qui nécessite maintenant un Master, mais une fois diplômé vous avez le choix d’exercer au sein de différentes structures : services hospitaliers (neurologie, de psychiatrie ou pédiatrie), établissement de soins ou de rééducation, structures d'accueil pour enfants et adultes handicapés ou personnes âgées, ou encore seule, dans un cabinet privé.
 
Infirmier, première profession de santé
Pour devenir infirmier, un diplôme d’État (équivalent licence) est obligatoire, il est reconnu dans toute l’Union Européenne. Interview de l’IRFSS (Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale de la Croix Rouge) en Nord-Pas-De-Calais.
 
Parole d’expert
Bénédicte Huart, Chef de Projets Recrutement Cabinet Stratélys
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles