Vous êtes ici

Secteur public : 1 salarié sur 5 en France

Publié le 16 Novembre 2017

Premier employeur national, l'administration publique employait au 31 décembre 2015, 5,451 millions d’agents en France dont 2,398 millions dans la fonction publique d’Etat, 1,889 million dans la fonction publique territoriale et 1,163 million dans la fonction publique hospitalière. Dans la région Hauts-de-France, ils sont près de 500 000. 
 
Historiquement, les départements des Hauts-de-France, et surtout le Nord, sont des territoires avec une forte culture administrative. Selon une étude de la Gazette des Communes publiée en janvier 2016, le taux d’administration dans la région, c’est-à-dire le nombre de fonctionnaires pour 1 000 habitants, y est de 80‰ contre 86,33 ‰ en moyenne nationale. Avec 495 000 fonctionnaires pour les trois fonctions publiques, la région Hauts-de-France emploie ainsi presque 9% des fonctionnaires en France. Sur le front de l’emploi, l’ensemble de la fonction publique recrute. « Sur les différents sites d’emplois spécialisés, nous avons recensé près de 1 000 offres d’emplois à pourvoir en ce moment dans la région », confirme Florent Noulette, manager exécutif chez Michael Page, responsable du pôle collectivités territoriales pour la région Hauts-de-France (lire Parole d’expert ci-après). Mais attention, tempère-t-il, ces postes sont déclarés en vacances d’emploi, c’est-à-dire qu’ils peuvent être pourvus en interne. Selon lui, ce sont 500 offres d’emploi qui sont en réalité ouvertes au recrutement externe. 
 
D’abord des fonctionnaires 
 
« Sur les emplois de catégories B et C, dans le contexte actuel de rationalisation de la dépense publique, il apparait clairement que la plupart des administrations structurées (universités, conseils régionaux, etc.) laissent la priorité à la mobilité interne », ajoute ce spécialiste du recrutement public. Car un principe statutaire demeure : dans la fonction publique, les emplois permanents doivent être pourvus en priorité par des fonctionnaires. Ensuite, les administrations envisagent le recrutement d’agents contractuels pouvant venir du secteur public ou du secteur privé. En réalité, tout dépend de la nature du poste proposé : sur des postes de directeur, une connaissance du secteur public est indispensable, tandis que sur des postes d’encadrement intermédiaires, il peut y avoir un intérêt à recruter une personne venant du privé. C’est le cas des postes en lien avec la gestion du personnel, les finances, le développement du territoire à l’international ou la communication. L’informatique et les réseaux de communication sont également des secteurs à très forte demande. Pour ces métiers, le secteur public recherche des compétences techniques plus pointues et affirmées. « Auparavant, quand on passait un concours d’attaché territorial, on était capable d’assurer différentes fonctions et on apprenait son métier sur le tas. Avec la professionnalisation des emplois dans la fonction publique, entamée il y a 15 ans, les choses ont changé », conclut Florent Noulette. L’Etat raisonne désor¬mais comme n’importe quelle entreprise en quête de performance. 
 
 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles