Vous êtes ici

Sport : quelles études pour quels métiers ?

Publié le 27 Avril 2015

La filière offre des débouchés autres que ceux de l’enseignement. Les métiers du sport sont variés et accessibles avec des diplômes spécifiques. Le secteur recrute à tous les niveaux, mais privilégie les candidats ayant suivi une formation adaptée.

Sportifs de haut niveau

Ce métier d’élite fait rêver. Hélas, le sport de haut niveau compte beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Excellent sportif, cela va de soi, le sportif de haut niveau doit posséder un caractère et un mental solides pour pouvoir franchir les nombreux obstacles menant à la route du haut niveau. Prêt à réaliser de nombreux sacrifices (vie de famille, activités annexes, sorties, etc.), il doit également être à l'écoute d'un entraîneur et être capable de se remettre continuellement en question. Il n'existe pas de diplôme permettant d'accéder au statut de sportif professionnel, mais plutôt un parcours balisé qui passe notamment par l'Institut national du sport et de l'éducation physique (INSEP) ou les Centres régionaux d'éducation populaire et de sport (CREPS).

Le staff technique

C’est l’équipe qui gravite autour des sportifs de haut niveau (entraineurs, préparateurs physiques et mentaux, rééducateurs, diététiciens, etc.). « Les préparateurs physiques ne sont pas que des gens avec un chrono et un sifflet à la main, ils doivent posséder une vraie expertise », explique Mathieu Delfontaine, directeur de PERF in Sport, un centre de formation spécialisé installé au Stade couvert de Liévin. Ce centre propose des formations de six mois en moyenne destinées aux professionnels qui souhaitent approfondir des compétences. Créée en 2008 pour répondre à un défaut de formation dans la région, PERF in Sport forme 40% d’étudiants étrangers. A l’inverse, plus de 60% des formés partent ensuite à l’étranger où ils trouveront des conditions de travail plus épanouissantes. « Le système de formation est excellent en France, mais nous avons encore un gros retard sur les méthodes d’entrainement, et notamment l’intégration des nouvelles technologies dans le sport de haut niveau », analyse Mathieu Delfontaine.

Enseignement et management du sport

La filière Staps (ministère de l’Education nationale) d’une part, le BEES, le DEJEPS et le DESJEPS (ministère des Sports) d’autre part, sont les principaux diplômes menant aux métiers sportifs de terrain. « Il faut rompre avec cette idée que la fac de sport ne forme que des professeurs d’EPS » , précise Guillaume PENEL, Doyen de la faculté des sports de Lille 2, qui propose une formation pluridisciplinaire à 2 400 étudiants. De fait, seulement un étudiant en Staps sur cinq se dirige vers l’enseignement après la licence. L’université a créé en 2007 le Master international en management du sport, en lien étroit avec Decathlon chargé d’en faire la promotion dans les pays où l’entreprise se développe.

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles