Vous êtes ici

Techniciens/ingénieurs : des passerelles existent entre les 2 métiers

Tags : Technicien - Ingénieur -
Publié le 23 Septembre 2016

Le couple ingénieur/technicien est un binôme dans lequel les aptitudes de l’un complètent les compétences de l’autre. Au final, des formations très différentes mais deux profils professionnels complémentaires entre lesquels il existe de nombreuses passerelles...

D’un côté, vous avez l’ingénieur, le chef d’orchestre, c’est lui qui invente, conçoit, fabrique, améliore et pilote des projets, entouré de son équipe. De l’autre, le technicien, l’opérationnel, un professionnel qui utilise pour son travail des compétences techniques qu'il maîtrise et dont il est spécialiste. C’est lui qui va assurer par exemple la maintenance d'appareillage, la mesure, les essais ou l'application des protocoles. L’un ne va pas sans l’autre. Mais s’il est possible de devenir technicien en deux années d’études après le bac, il faut au moins cinq ans d'école pour prétendre à un titre d’ingénieur. Question de responsabilités, de rémunération mais aussi de culture.

« La différence entre le technicien et l’ingénieur a une véritable dimension culturelle en France. Le code du travail distingue clairement le technicien, qui tient une position intermédiaire dans l’organisation du travail, et l’ingénieur, qui est cadre par nature », souligne Jean-Michel Nicolle, Directeur de l’EPF (ex-École polytechnique féminine).

Formation continue et VAE

Mais depuis quelques années, les cursus permettant aux techniciens d’accéder au statut d’ingénieur se multiplient. Pour devenir ingénieur, le technicien peut passer par la validation des acquis professionnels ou par une formation diplômante de type formation continue. Ainsi le CNAM propose, via son école d’ingénieur EICnam, un diplôme d'ingénieur par le biais de la formation continue. Autre piste : les formations d'ingénieurs en partenariat (FIP), créées en 1990, pour rapprocher les écoles du monde du travail et former des ingénieurs de « terrain » immédiatement opérationnels. Ouvertes aux Bac+2 (titulaires d’un BTS, d’un BTSA ou d’un DUT), elles fonctionnent sur le principe de l’alternance. Quant à la filière DPE (diplômé par l'Etat), hélas méconnue et quasiment unique en Europe, elle forme au seul titre d’ingénieur délivré par l’Etat, titre homologué reconnu équivalent aux autres diplômes d’ingénieurs (Bac+5). L’Etat ne dispense pas de formation mais fait valider, par un jury spécialisé, les connaissances professionnelles et les acquis dans une spécialité donnée. Le candidat doit remplir deux conditions : être âgé de 35 ans minimum et justifier de cinq ans d’expérience professionnelle sur un poste nécessitant des compétences d’ingénieur. Mais rappelons aussi que, si le technicien a généralement une fonction d'expert sans fonction managériale, il peut aussi au fil de son évolution professionnelle, être amené à occuper des fonctions managériales.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

 

Consultez nos annonces d'emploi pour les métiers de Technique / Production 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles