Vous êtes ici

Tourisme : il y en a pour tous les goûts !

Publié le 17 Juin 2016

La «marque France» a toujours la cote. Malgré la crise économique et le climat d’insécurité lié aux récents attentats, le tourisme est toujours contributeur de richesses et d’emplois. Secteur en pleine mutation numérique, il offre de belles opportunités professionnelles.

Les attentats de Paris ont démontré une fois de plus que l’industrie du tourisme restait fragile. Selon le cabinet In Extenso, la fréquentation des hôtels dans la capitale a baissé de 11 % à 15 % en novembre et de 15 % à 24 % en décembre 2015, selon la catégorie d’établissements. Les réservations des clientèles « long courrier » ont également chuté sur les quatre premiers mois de 2016 à Paris. Malgré tout, la France reste toujours le pays le plus visité au monde avec près de 84 millions de touristes étrangers en 2014 et, selon l’Organisation mondiale du tourisme, elle parvient même à garder sa première place en 2015. Selon l’INSEE, le tourisme a généré 1,3 million d’emplois en 2011, dont un million d’emplois locaux liés à la présence de touristes sur leur lieu de séjour. Les restaurants/cafés et l’hôtellerie concentrent 60 % de l’emploi local touristique. Dans la région Hauts de France, l’activité touristique a été particulièrement dynamique en 2015 : 5,5 millions de touristes ont séjourné dans les hôtels de la région, soit une hausse de 3 % en nombre de nuitées*. Ces clients, dont près d’un quart sont étrangers, restent de plus en plus longtemps dans notre région. Qui dit séjours prolongés dit fréquentation plus marquée des cafés, restaurants et autres lieux touristiques. Avec un impact direct sur l’emploi : en 2011, le nombre d'emplois dédiés aux touristes séjournant dans le Nord et le Pas-de-Calais avait été estimé à 32 300, soit 2 % de l’emploi total régional. Depuis, la région a nettement boosté son attractivité en faisant grandir son offre hôtelière.

 

Du responsable web marketing au « yield manager »

Le secteur du tourisme connaît de profondes mutations. Avec le boom du e-tourisme et la diversification de l'offre, de nouveaux métiers sont apparus. Les besoins de la clientèle et leurs modes de consommations changent. Aujourd'hui, plus de 66 % des voyages sont réservés en ligne. Les sites de réservation ont pris peu à peu la place des chefs de produits, des conseillers voyages, des agents de réservation qui chez un tour-opérateur ou en agence de voyage, conseillent le client, composent des offres de séjours et les commercialisent. A côté des métiers traditionnels (guides, agents d'accueil, animateurs du patrimoine, etc.), on voit apparaître des responsables webmarketing, des animateurs numérique de territoire ou encore des « yield managers », chargés d’optimiser les politiques tarifaires des compagnies aériennes, groupes hôteliers et sociétés de location et de loisirs. Et face à la multitude des offres, les commerciaux restent toujours très recherchés par l’ensemble des entreprises du secteur.

Source : INSEE - Bilan économique régional 2015

 

A savoir

En 2015, le groupe INSTEP Formation a formé environ 600 personnes sur tous les métiers du Tourisme-Hôtellerie-Restauration dans la région Hauts de France. Avec le plan « 500 000 formations supplémentaires » pour les demandeurs d'emploi, annoncé par le gouvernement début janvier, « nous devrions accueillir 450 personnes en plus du flux habituel », annonce Laurent Fouché, directeur du secteur Tourisme-Hôtellerie-Restauration.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le même sujet :

Et consultez l'ensemble des annonces d'emploi dans le Tourisme / Hôtellerie / Restauration

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles