Vous êtes ici

Tout savoir sur la formation en alternance

Publié le 20 Mars 2018

 

D'un côté, le contrat d'apprentissage, une valeur sûre depuis longtemps. De l'autre, le contrat de professionnalisation, une formule plus récente. Le premier de ces contrats est diplômant, le second a un objectif qualifiant. Dans les deux cas, l’alternance est un des leviers d’accès les plus efficaces pour intégrer ou réintégrer le monde professionnel.

 

Plus de 80% des chefs d'entreprise la considèrent comme un moyen d'intégrer progressivement un jeune salarié. Pourtant, certains rechignent encore à embaucher des jeunes alternants, souvent par méconnaissance du dispositif. L’alternance permet de se former à un métier, selon un système de formation qui est fondé sur l’alternance d’une phase pratique avec une phase théorique. Elle comprend deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Ces deux contrats répondent au même objectif de montée en compétences de l'alternant grâce à la combinaison entre l’acquisition de savoirs généraux, professionnels ou techniques et la pratique en entreprise.

Néanmoins, leurs modalités d'exécution diffèrent. Le contrat d’apprentissage, dans le cadre de la formation initiale, s’adresse aux jeunes de 16 et 25 ans (jusque 30 ans dans les Hauts-de-France à titre expérimental). Des dérogations existent pour les personnes reconnues « travailleur handicapé » ainsi que pour les créateurs ou repreneurs d’entreprise. Le contrat de professionnalisation, dans le cadre de la formation continue, s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, demandeurs d’emploi et âgés de 26 ans et plus et bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Le contrat d’apprentissage est diplômant : il débouche sur un diplôme d’État (CAP, BTS, Licence, Master, etc.), tandis que le contrat de professionnalisation est qualifiant : il atteste que l’on a acquis une qualification professionnelle reconnue. Le contrat d’apprentissage peut se conclure dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée débutant par une période d’apprentissage, mais également à durée limitée. Sa durée varie en fonction du contrat et s’établit à 6 mois minimum et quatre ans maximum. Quant au contrat de professionnalisation, il est le plus souvent conclu à durée déterminée (CDD). Sa durée s’établit à 6 mois minimum et 12 mois maximum, voire 24 mois par accord de branche.

 

Ce que la réforme pourrait changer

 

Pour doper l'apprentissage et lutter contre le chômage des jeunes, le gouvernement a récemment dévoilé dix mesures en faveur de l’apprentissage qui devraient être effectives à partir de la rentrée 2018.  Parmi elles, une aide au financement du permis de conduire, une rémunération des apprentis à la hausse, l’entrée en apprentissage toute l'année, l’instauration de prépas d’apprentissage ainsi que la généralisation de l’apprentissage jusqu’à 30 ans.

 

Pour en savoir plus : www.alternance.emploi.gouv.fr

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles