Vous êtes ici

Travailleurs saisonniers : quels sont vos droits ?

Publié le 10 Juin 2016

Avec l’été vient le temps des emplois saisonniers. Avant de partir cueillir des fruits dans les Cévennes ou servir des mojito sur les plages varoises, vérifiez que vous êtes bien informé sur vos droits.

CDD saisonnier

Le travail saisonnier se caractérise par l’exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs (activité touristique). Il s'appuie en principe sur un contrat à durée déterminée, appelé CDD saisonnier. Assez souple, il peut être conclu à temps partiel. Sa durée maximale est de huit mois, et il est possible d'enchaîner plusieurs contrats saisonniers sans avoir à respecter de délai de carence entre deux contrats. Attention, un surcroît d'activité se renouvelant chaque année à une date prévisible n'entre pas dans le cadre d'un contrat saisonnier.

 

Quel salaire minimum ?

Comme n'importe quel salarié de pl us de 18 ans, vous ne pouvez être rémunéré en dessous du Smic qui est à 1 466,62 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. Les moins de 17 ans touchent 80 % du Smic ; entre 17 et 18 ans, le jeune salarié touche 90 % du salaire minimum. Lorsque vous êtes embauché en CDD, vous n'avez pas droit au paiement de la prime de précarité. En effet, l'emploi saisonnier fait partie de la liste des cas d'exclusion du bénéfice de l'indemnité de fin de contrat.

 

Quel hébergement ?

Il arrive que le salarié saisonnier bénéficie d'un logement mis à sa disposition par l’employeur. Ce n’est pas une obligation pour lui, à vous d’aborder le sujet dans la négociation .

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles