Vous êtes ici

Trente secondes pour faire bonne impression

Publié le 6 Mars 2017

La première impression est souvent la bonne, dit-on. Lors d’un entretien d’embauche en particulier, il suffirait de trente secondes pour qu’un recruteur formule un jugement ferme et définitif sur un candidat. Et pas une de plus.

Séduire dès les premières secondes

Et si au fond un job dating ressemblait à peu à un rendez-vous galant... Il faut savoir séduire subtilement, tout en montrant que vous êtes vraiment différent des autres. Car au fond le recruteur doit se souvenir qu’il a passé un bon moment avec vous. Et pas avec un autre. L’entretien en job dating est donc affaire de séduction. Véhiculer une bonne image est essentiel : une arrivée ponctuelle, une tenue soignée, une poignée de main franche, un sourire poli, un ton de voix assuré, une élocution fluide, une posture physique qui inspire la confiance... autant de détails qui font bonne impression dès les premières secondes. Pensez à donner une image de vous qui soit positive, qui vous ressemble et qui donne envie au recruteur de vous rappeler.

 

Droit dans les yeux

Dans un entretien, la forme compte tout autant que le fond. Les recruteurs sont très attentifs à la gestuelle. Les gestes sont le reflet de nos émotions ou de notre tempérament. Ils doivent être en corrélation avec votre discours. Multipliez les gestes d'ouverture et prenez garde à ceux qui pourraient vous trahir : les bras croisés, un regard fuyant, des reniflements, un mouvement de recul, etc. « L'expression d'un message est à plus de 50% non verbale », confirme Patricia Gleville, coach en communication. La faute la plus fréquemment relevée serait le manque de contacts visuels avec l’interlocuteur. Un regard fuyant ne présage rien de bon et peut vous mettre dans une mauvaise situation. C’est pourquoi votre regard doit parler pour vous et faire passer le même message que celui de votre attitude à savoir « j’ai confiance en moi et je peux apporter ce qu’il manque à votre entreprise ». Le décryptage de ce langage des gestes est aujourd'hui à la mode. Vous trouverez des livres de bonne gestuelle ou d'expression corporelle qui vous guideront, si besoin. La confiance en soi est importante pour le recruteur. Cependant, il ne faut pas en abuser. L’interlocuteur attend de vous un argumentaire qui mette en avant votre expérience, vos projets, vos objectifs.

 

Les faits, rien que les faits

Soyez concrets, montrez vos réalisations via des documents papiers, des photos ou des vidéos. Cela rendra votre prestation d’autant plus vivante, dynamique et attrayante aux yeux du recruteur qui saura s’en souvenir le moment venu. De la même façon trop d’explications, sur la perte d’un emploi par exemple, peut nuire tout autant que le manque d’implication ou d’enthousiasme. En résumé, soyez vous-même, juste, ni trop peu ni pas assez.

 

A lire sur le même sujet :

 

Pour préparer vos entretiens :

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles